Actions
  • shareshare
  • link
  • cite
  • add
add
auto_awesome_motion View all 11 versions
Publication . Article . Conference object . 2015

Association entre un score mesurant le potentiel pro/anti-inflammatoire de l’alimentation (le DII)et la mortalité – modulation par une supplémentation en antioxydants dans l’essai randomiséSU.VI.MAX

Laurie Graffouillère; Mélanie Deschasaux; François Mariotti; Lola Neufcourt; N. Shivappa; James R. Hébert; Michael D. Wirth; +6 Authors
Open Access
French
Published: 09 Dec 2015
Publisher: HAL CCSD
Country: France
Abstract

Introduction et but de l’etude L’inflammation chronique est un mecanisme central implique dans quatre causes majeures de deces : les maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabete et les maladies respiratoires chroniques. L’alimentation est une source majeure de composes bioactifs pro- et anti-inflammatoires. Le Dietary Inflammatory Index (DII) a ete concu pour estimer le potentiel inflammatoire de l’alimentation. Notre objectif etait, pour la premiere fois, d’etudier les associations entre le DII et la mortalite et d’investiguer si une supplementation en antioxydants etait susceptible de moduler cette relation. Materiel et methodes L’etude SU.VI.MAX est un essai randomise en double-aveugle durant lequel les participants ont recu des antioxydants a dose nutritionnelle ou un placebo entre 1994 et 2002. Cette etude prospective observationnelle incluait 7 997 participants suivis entre 1994 et 2007 (suivi median de 12,4 ans). Le DII a ete calcule a partir d’enregistrements alimentaires de 24 h repetes ; un score plus eleve correspondant a un regime alimentaire plus pro-inflammatoire. Au cours du suivi, 184 deces ont ete enregistres dont 102 dus a un cancer et 41 a une maladie cardiovasculaire. Les associations ont ete caracterisees par des modeles multivaries de Cox a risques proportionnels. Resultats et analyse statistique Les tertiles de DII sexe-specifiques etaient positivement associes a la mortalite par cancers et maladies cardiovasculaires (RR T3 vs T1 = 1,53 [1,01–2,33], p = 0,04) et par cancer uniquement (RR T3 vs T1 = 1,84 [1,12–3,00], p = 0,01). La p -value correspondante pour toutes causes de mortalite etait de 0,07. Le DII etait significativement associe a une augmentation de la mortalite dans le groupe placebo de l’essai SU.VI.MAX (RR T3 vs T1 = 2,11 [1,15–3,85], p = 0,02), mais pas dans le groupe supplemente en antioxydants ( p = 0,8 ; P-interaction = 0,1). Conclusion Ces resultats suggerent qu’une alimentation pro-inflammatoire pourrait etre associee a une augmentation de la mortalite et que les antioxydants pourraient contrecarrer certains des effets pro-inflammatoires de l’alimentation.

Subjects

[SDV.AEN]Life Sciences [q-bio]/Food and Nutrition, Nutrition and Dietetics, Endocrinology, Diabetes and Metabolism, Internal Medicine, [SDV.AEN] Life Sciences [q-bio]/Food and Nutrition

moresidebar