Justice et miséricorde

Article French OPEN
Heyer, René (2012)
  • Publisher: Faculté de théologie catholique de Strasbourg
  • Subject: justice divine | justice positive | loi naturelle | loi civile | responsabilité | divine justice | positive justice | natural law | civil law | responsibility

On n’imagine pas de justice sans possibilité de faire miséricorde ; inversement, une miséricorde qui ne tiendrait pas compte de la justice ne serait plus la miséricorde. Les deux notions sont liées, mais sur un socle inégal : car la justice inspirée par la loi naturelle déborde la justice positive, de même que la misère des miséreux ne se laisse pas ramener au mal commis par le misérable. En découlent des variations où l’on peut voir se profiler trois moments : 1. La loi coutumière est bousculée par le Dieu de justice qui en questionne la légitimité ; 2. La répartition des tâches en chrétienté délègue l’exercice de la justice au pouvoir civil, l’Église se réservant la charité ; 3. L’époque contemporaine fait prévaloir l’idée de seconde chance à la base de toute justice, la responsabilité collective contrebalançant alors la culpabilité individuelle. It is hard to imagine justice without a possibility of mercy ; conversely, mercy that would not take justice into account would not be mercy. The two notions are linked but on an unequal footing : justice based on natural law goes beyond than positive law, just as the misery of the poor cannot be equalled to the evil committed by the poor. Thus appear variations where one may see three moments : 1. custom law is replaced by the God of Justice ; 2. the distribution of tasks in Christianity assigns justice to civil power, the Church reserving charity ; 3. contemporary times have given to the idea of a second chance a major importance, collective responsibility thus counterbalancing the individual guilt.
Share - Bookmark

  • Download from
    OpenEdition via OpenEdition (Article, 2012)
  • Cite this publication