« Women’s Studies » aux Etats-Unis : trente ans de succès et de contestation

Article French OPEN
BOXER, Marilyn (2006)
  • Publisher: Belin

Ces trente dernières années, les women’s studies se sont développées aux États-Unis et sont devenues un nouveau domaine du savoir dans l’enseignement supérieur. Entre 1978 et 1995, plus de 10 000 étudiants ont obtenu un diplôme doctoral fondé sur un travail de recherche dans ce domaine. Les women’s studies ont amené de nouvelles questions, de nouveaux concepts, de nouvelles catégories d’analyse et des interprétations révisées de la sagesse conventionnelle à beaucoup – si ce n’est à la plupart – des disciplines littéraires et dans les sciences sociales. Cependant, les women’s studies doivent faire face à de grands défis, tant conceptuels que d’organisation. Les critiques mettent en question la validité du concept « femme » comme concept fondateur, préférant soit subsumer les women’s studies dans le « gender », soit même placer l’étude des femmes et du « gender » dans les disciplines traditionnelles. During the past thirty years women’s studies in the United States has grown to constitute a new field of knowledge in higher education. Between 1978 and 1995, more than 10 000 scholars earned doctoral degrees for research categorized as women’s studies. This field has brought new knowledge to many – if not most – disciplines in the humanities and social sciences. Nevertheless, women’s studies today faces serious challenge from critics who question the validity of « woman » as its a foundational concept and prefer to subsume « women’s studies » into « gender studies » or even to confine studies of women and gender to the traditional disciplines.
Share - Bookmark

  • Download from
    OpenEdition via OpenEdition (Article, 2006)
  • Cite this publication