publication . Preprint . 2002

Banque centrale, taux de l'escompte et politique monétaire chez Henry Thornton (1760-1815).

Mésonnier, J-S.;
Open Access
  • Published: 01 Jan 2002
Abstract
Henry Thornton (1760-1815), whose major work - An Enquiry into the Nature and Effects of the Paper Credit of Great Britain - is celebrating its bicentennary in 2002, is considered today to be one of the most prominent classical monetary economist, in particular with regard to its seminal contribution to the theory of the lender of last resort. However, Thornton's original views about the rate of interest on bank credit have barely been commented so far. In this paper, we endeavour to link these views with his theory of central banking in order to demonstrate that Thornton advocated an active use of the Bank of England's discount rate for monetary policy purpose,...
Subjects
free text keywords: History of the economic thought; central banking; interest rate; monetary policy., jel:B12, jel:E52, jel:E58
17 references, page 1 of 2

1 Henry Thornton rejoint en 1784 la banque Down & Free, qui devient peu après la banque Thornton, Down & Free. En 1790, cette banque devient l'une des plus importantes de la City (Beaugrand, 1981).

2 Son père, John Thornton, était un important négociant londonien spécialisé dans le commerce avec la Russie (Laidler, 1987a). Pour une notice bibliographique détaillée de Henry Thornton, on pourra consulter, outre cet article, l'introduction de Hayek à la réédition du Paper Credit (Hayek, 1939).

3 Aux côtés de Horner et de Huskisson. Pour un exposé des débats de la “ Bullion controversy ”, qui se sont développés autour de la nécessité de rétablir ou non la convertibilté de la livre en or, suspendue par le “ Restriction Act ” de 1797, cf. notamment Laidler, 1987b et Diatkine, 1995. On peut noter que Thornton a par ailleurs participé activement au Comité commun aux deux Chambres institué en 1804 pour enquêter sur la crise monétaire en Irlande (“ Irish Currency Committee ”).

4 Par commodité, on utilise dans la suite les abréviations PC pour désigner le Paper Credit et SBC pour désigner le discours du 7 mai 1811. Les références au PC renvoient à la pagination de l'édition originale de 1802, qui diffère de celle de la 7 En témoignent plusieurs contributions présentées au cours du récent Colloque international sur le « Prêteur en dernier ressort : expériences, analyses, contreverses », Paris, 23-24 septembre 2002. En particulier, cf. Diatkine (2002) et Cartapanis et Gilles (2002).

1844. Une telle liaison empêcherait selon Thornton la banque centrale de jouer son rôle de Beaugrand, P., 1981, Henry Thornton : un précurseur de J.M. Keynes, Paris : PUF, 1981 : 129 p.

Béraud, A. et G. Faccarello, 1992, « Nouvelle Histoire de la Pensée économique », sous la dir. de A. Béraud et G. Faccarello, t. 1, Paris : La Découverte.

Blaug, M., 1962, Economic Theory in Retrospect, Cambridge : Cambridge University Press, 5th ed. : 1997.

Traduction française : La pensée économique, origine et développement, Paris : Econmica, 1986.

Boyer-Xambeu, M.-T., 1994, « Henry Thornton et la Bullion contreversy : au-delà des bornes, il n'y a plus de limites », Revue économique, vol. 45, N° 5, 1215-1226.

Boyer-Xambeu, M.-T., 2001, « Henry Thornton devant le Parlement anglais en 1811 : les dangers d'un état monétaire artificiel », introduction à une traduction du discours du 7 mai 1811 (Thornton, 1811), Cahiers d'Economie Politique, Ed. l'Harmattan, n° 38, Printemps.

Hicks, J., 1989, Monnaie et marché, traduit de l'anglais par H. Bernard, Paris : Economica, 1991.

Hollander, J., 1911, « The developments of the theory of money from Adam Smith to David Ricardo », Quarterly Journal of Economics, 25, 429-470.

Hume, D., 1752, On Money, in Hume, D., Writings on Economics, Edinburgh : Nelson, 1955.

Smith, A., 1776, An Enquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations, Oxford, Clarendon Press, 1976. Traduction française de G. Garnier : La Richesse des Nations, 2 vol., Paris : GF-Flammarion, 1991.

P. Sicsic et B. Villeneuve, « L'afflux d'or en France de 1928 à 1934 », janvier 1993.

17 references, page 1 of 2
Powered by OpenAIRE Open Research Graph
Any information missing or wrong?Report an Issue