Actions
  • shareshare
  • link
  • cite
  • add
add
Publication . Doctoral thesis . 2019

A Missed Opportunity : illustrated Press and Comic Films in Pre-1915 France

Houillere, Jérémy;
French
Published: 25 Jan 2019
Publisher: HAL CCSD
Abstract

The links between the cinema and the illustrated press were perceived very early by the observers. Now, if historians seem to agree on an "influence" of the illustrated press on the comic production of French cinema, humorous newspapers are not very interested in cinema in general and completely, or almost completely, ignore comic films. How to explain this phenomenon ? This thesis proposes to develop three lines of thought. First, we try to understand the way in which the illustrated press saw the emergence and growth of the film show at the turn of the 19th century until the mid-1910s. For most chroniclers the cinema appears as an intruder among the Parisian stage shows, deporting in a way the rivalry between theater and cinema in the illustrated press. Then, by looking at the proximity between films and newspapers, it appears that cinema borrows from newspapers as much as it recycles their comic stories, modernizes them. This leads us finally to consider the two media from the angle of their differences, both ideological and political, preventing a meeting that seemed at first sight inevitable.; Les liens qu’entretient le cinéma avec les journaux illustrés ont été perçus très tôt par les observateurs. Or, si les historiens semblent s’accorder sur une « influence » de la presse illustrée sur la production comique du cinéma français, les journaux humoristiques s’intéressent peu au cinéma de manière générale et ignorent complètement, ou presque, les films comiques. Comment expliquer ce phénomène ? Cette thèse propose de développer trois pistes de réflexion. En premier lieu nous tentons d’appréhender la manière dont la presse illustrée a perçu l’émergence et l’essor du spectacle cinématographique au tournant du XIXe siècle jusqu’au milieu des années 1910. Pour la plupart des chroniqueurs le spectacle cinématographique apparaît comme un intrus parmi les spectacles scéniques parisiens, déportant en quelque sorte la rivalité entre théâtre et cinéma dans la presse illustrée. Puis, en nous intéressant aux proximités entre films et journaux, il apparaît que le cinéma emprunte aux journaux autant qu’il recycle leurs histoires comiques, les modernise. Cela nous conduit enfin à envisager les deux médias sous l’angle de leurs divergences, à la fois idéologiques et politiques, empêchant une rencontre qui semblait pourtant à première vue inévitable.

Subjects

Illustrated press, Comic films, Caricature, Intermediality, Pre-cinema, Presse illustrée, Cinéma comique, Intermédialité, Cinéma des premiers temps, [SHS.ART]Humanities and Social Sciences/Art and art history

46 references, page 1 of 5

Introduction.................................................................................................................... 7 Journaux pour rire et films comiques, un lien « naturel » ? .................................................9 Des médias occultés. Problématisation et hypothèse générale...........................................18 La vie des médias. L'approche intermédiatique pour repenser les liens entre journaux illustrés et films comiques..................................................................................................22 À la croisée des médias, à la croisée des sources. Périodisation et corpus d'étude. ..........27 Pistes de réflexion autour d'un rendez-vous manqué.........................................................33

la photographie par la presse illustrée (1896-1906).................................................. 39 1. Une tendance à dissocier la prise de vues de la projection. ..........................................43 La captation du mouvement : un renouveau de la prise de vues photographiques ? .........44 Prise de vues et projection : deux séries culturelles distinctes ? ........................................52 2. L'image « vraie » du cinématographe : une influence des pratiques de photographie domestique ?..........................................................................................................................65 L'intrusion du cinématographe dans la vie privée : entre satire, publicité et grivoiserie...66 Photo Pêle-Mêle : la « Revue illustrée des amateurs photographes » pour démystifier les vues animées ?....................................................................................................................74

face au théâtre dans la presse illustrée (1907-1914).................................................. 84 1. De la scène à l'écran et de l'écran à la scène : les obstacles à une qualification artistique du cinéma. ............................................................................................................89 Le cinéma « à la blague » : la métaphore cinématographique appliquée à la critique théâtrale. .............................................................................................................................90 « Mistinguett fait du Ciné » : le théâtre sans la parole. ......................................................97 Le déni Max Linder, ou comment le « roi du cinéma » devient « le roi du boulevard ». 103 2. La défense du théâtre face au cinéma : un exercice d'équilibriste.............................109 De « l'imbécillité de certains films ». ..............................................................................110 Le cinéma et ses publics : un « théâtre du pauvre » ? ......................................................115

inconciliables ? Frontières mobiles et identités flottantes des médias. ................. 127 1. Des frontières poreuses. De certaines passerelles entre dessin de presse et film comique................................................................................................................................131

comique ? .................................................................................................................... 181 1. Le film comme nouveau milieu pour les histoires de la presse illustrée. ...................184 Des stratégies d'ajustement au milieu : distanciation et déréalisation. ............................185 Un milieu privilégié : le cinéma des attractions ? Le cas des mondes renversés. ............193 2. Le recyclage comme modernisation ? La mécanisation du rire. ................................203 « Plus vite ! Plus vite ! Toujours plus vite !… », un comique sous tension (électrique). 205 L'utopie du corps-machine : régression et déshumanisation. ..........................................212

Chapitre cinq. Le « choc de la modernité » : un choc des médias ?...................... 225 1. La représentation de la peinture moderne : de la posture critique à la rupture avantgardiste.................................................................................................................................227 La nouvelle peinture, une affaire de snobisme ? ..............................................................229 L'artiste moderne : de l'Art nouveau à « l'art enfantin ».................................................234 Toiles noires et têtes carrées : les énigmes de la nouvelle peinture. ................................241 2. La ville moderne représentée à travers les conséquences de la vitesse : une rupture idéologique et perceptive. ...................................................................................................249 Les représentations contrastées de l'urbanisation. ...........................................................250 L'accident de la circulation : du choc physique au choc visuel. ......................................258 L'obsession horaire : un nouveau rapport au temps.........................................................265

sociale à la divergence des médias. ........................................................................... 271 1. Un équilibre précaire : la « femme moderne » et l'émancipation féminine. .............274 La « femme moderne » : un « problème d'homme » ? ....................................................276 Pour un féminisme « pacifié »..........................................................................................282 2. Du mépris de classe à l'apaisement social : les « drôles de grèves » de la presse illustrée et du cinéma..........................................................................................................289 La foule et l'individu, deux visions contrastées de la grève. ...........................................291 Des changements de stratégies : d'un « durcissement » à la recherche du consensus. ....297 3. De la politisation des médias : la République de la discorde. .....................................304 Aux sources de la politique d'apaisement : l'Affaire Dreyfus. ........................................306 Le calvaire électoral du député : une remise en cause de la démocratie ? .......................312 Les paradoxes socialistes..................................................................................................320

1890. De l'autre côté de l'Atlantique25, John Fell considère de la même manière

LEJEUNE Dominique, La France de la Belle Époque, 1896-1914, Paris, Armand Colin,

modernité », Rue Descartes, vol. 3, n° 69, 2010.

Download from
question_mark
Hyper Article en Ligne
Doctoral thesis . 2019
moresidebar