Devenir victime des pesticides. Le recours au droit et ses effets sur la mobilisation des agriculteurs Phyto-victimes

Article French OPEN
Jouzel, Jean-Noël ; Prete, Giovanni (2018)

Cet article analyse les effets du recours au droit sur la mobilisation des travailleurs agricoles victimes des pesticides. Il repose sur une enquête qualitative auprès des membres de l’association Phyto-victimes, qui réunit ces agriculteurs, ainsi qu’auprès de leurs proches et des professionnels du droit avec lesquels ils interagissent. À partir de ce matériau, nous retraçons les parcours suivis par les agriculteurs pour obtenir une reconnaissance de leur statut de victimes des pesticides. Nous rendons compte des effets ambigus du droit sur les parcours individuels et collectifs des exploitants exposés aux pesticides en vue de se faire reconnaître comme « victimes ». Nous montrons comment le droit aide ces derniers à prendre conscience de leur statut de victimes et à se représenter leur maladie comme un préjudice devant être indemnisé. Nous suggérons également que le recours au droit limite l’exploration des responsabilités en jeu, et risque d’enfermer les agriculteurs dans un face-à-face réducteur avec les fabricants de produits phytosanitaires. This article analyses the effects of legal action on the mobilisation of farmworkers suffering from illnesses they link to the use of pesticides. It draws on a qualitative survey conducted with members of the Phyto-Victims Association, a protest organization comprising sick farmworkers, their families and friends, and the legal professionals who support them. Using this material, we retrace the paths taken by these farmworkers to obtain recognition for their status as pesticide “victims”. We describe the ambiguous effects of the law on this process at the individual and collective levels. We show how the law helps the farmworkers to see their illness as an injury requiring compensation and to consider themselves as “occupational victims”. We also suggest that legal action prevents a full exploration of the responsibilities involved, and may trap farmworkers in a reductive face-off with pesticide producers.
Share - Bookmark