Facteur de forme équivalent des pores: un outil pour la prédiction des types poreux dans les réservoirs carbonatés

Article English OPEN
FOURNIER , François ; Pellerin , Matthieu ; Villeneuve , Quentin ; Teillet , Thomas ; Hong , Fei ; Poli , Emmanuelle ; Borgomano , Jean ; Léonide , Philippe ; Hairabian , Alex (2018)
  • Publisher: American Association of Petroleum Geologists
  • Subject: diagenesis | pore types | [ SDU.STU.AG ] Sciences of the Universe [physics]/Earth Sciences/Applied geology | carbonates | acoustic properties

International audience; The equivalent pore aspect ratios (EPAR) provide a tool to detect pore types by combining P-and S-wave velocities, porosity, bulk density and mineralogical composition of carbonate rocks. The integration of laboratory measurements, well log data and petrographic analysis of 468 carbonate samples from various depositional and diagenetic settings (Lower Cretaceous pre-salt non-marine carbonates from offshore Brazil, Lower Cretaceous shallow-water platform carbonates from SE France and Upper Cretaceous deep-water carbonate from the Gargano Peninsula, Italy) allowed the acoustic signature of a wide range of pore types to be quantified. The equivalent pore aspect ratios are shown to be independent of pore volume and mineralogy. They can be therefore regarded as relevant parameters for discriminating selected pore network architectures in carbonate reservoirs displaying a wide range of porosity values and mineralogical compositions. Interparticle and intercrystalline micro-and macroporosity may include a variety of distinct pore network structures and a wide range of acoustic signatures depending on particle/crystal shape, nature of contacts, packing and cementation. The acoustic response of moldic pores appears to be mainly controlled by the shape of the dissolved allochems. The present work reveals also that correct pore type detection from acoustic and porosity measurements is highly dependent on the pore type classification used.; Les facteurs de forme équivalents des pores (EPAR) fournissent un outil pour détecter les types de pores en combinant les vitesses des ondes P et S, la porosité, la densité apparente et la composition minéralogique des roches carbonatées. L'intégration de mesures en laboratoire, de diagraphies et d'analyses pétrographiques de 468 échantillons de carbonate provenant de divers dépôts et diagénétiques (carbonates non marins pré-salifères du Crétacé inférieur du Brésil, carbonates de plate-forme en eau peu profonde du Crétacé inférieur du SE France et du Crétacé supérieur carbonate d'eau de la péninsule du Gargano, Italie) a permis de quantifier la signature acoustique d'un large éventail de types de pores. Les rapports d'aspect des pores équivalents sont indépendants du volume des pores et de la minéralogie. Ils peuvent donc être considérés comme des paramètres pertinents pour discriminer des architectures de réseau de pores sélectionnées dans des réservoirs de carbonate présentant une large gamme de valeurs de porosité et de compositions minéralogiques. La microparticule et la macroporosité interparticulaire et intercristalline peuvent inclure une variété de structures de réseau de pores distinctes et une large gamme de signatures acoustiques en fonction de la forme des particules / cristaux, de la nature des contacts, de l'emballage et de la cimentation. La réponse acoustique des pores du moule semble être principalement contrôlée par la forme des allochems dissous. Le présent travail révèle également qu'une détection correcte du type de pores à partir de mesures acoustiques et de porosité dépend fortement de la classification du type de pores utilisée.
Share - Bookmark