Sur la scène de crime… : Enquête sur les enjeux linguistiques et stylistiques de motifs récurrents dans le thriller contemporain

Article English OPEN
Gonon Laetitia ; Kraif Olivier ; Novakova Iva ; Piat Julien ; Sorba Julie (2016)

À partir d’un vaste corpus de romans policiers, l’étude propose de cerner les propriétés linguistiques et les fonctions textuelles de l’expression scène de crime ; la méthode adoptée associe les outils de la linguistique de corpus et les travaux en stylistique. Il s’agit de montrer comment les structures où apparaît cette expression scène de crime déterminent des traits stylistiques propres au thriller et quels rôles joue alors l’expression dans l’économie narrative de ce sous-genre du roman policier. La spécificité de l’expression scène de crime a été établie à l’aide de méthodes lexico-syntaxiques : la technique d’extraction des arbres lexico-syntaxiques récurrents, fondée sur des seuils de mesure d’association et de fréquence minimum, permet tout d’abord d’identifier ceux qui semblent spécifiques à un sous-genre textuel. Une approche plus stylistique permet ensuite de recontextualiser, sur le plan diachronique, l’apparition de cette expression dans le corpus (fin XXe-début XXIe siècles). On constate que les motifs de mots co-occurrents qui s’organisent autour de scène de crime – sous la forme de structures linguistiques variées (collocations, colligations, phrases nominales) – ressortissent à l’expression de la localisation et de l’expertise (en particulier par transposition de l’anglais). Enfin, l’expression scène de crime permet, dans le roman, de passer du récit (découverte du crime) à la description (de l’enquête) ; elle permet surtout de réactiver le souvenir de la découverte des cadavres et fonctionne alors, en partie par connotations, comme un réservoir d’horreur, une ponctuation participant de l’atmosphère macabre du thriller.
Share - Bookmark