Infestation expérimentale de caprins par Schistosoma bovis et S. curassoni : effets pathogènes comparés

Other literature type, Article English OPEN
Labbo R. ; Boulanger D. ; Brémond P. ; Chippaux J.P. (2007)
  • Publisher: EDP Sciences
  • Journal: Parasite (issn: 1252-607X, eissn: 1776-1042)
  • Related identifiers: doi: 10.1051/parasite/2007141077
  • Subject: BIOLOGIE DU PARASITE | ETUDE COMPARATIVE | HEMATOCRITE | Niger | POUVOIR PATHOGENE | MORTALITE | S. curassoni | SCHISTOSOMIASE | Schistosoma bovis | small ruminants | pathogenicity | infestation expérimentale | PARASITE | INFESTATION | RC109-216 | OEUF | ETUDE EXPERIMENTALE | Infectious and parasitic diseases | ANALYSE STATISTIQUE | experimental infection | pouvoir pathogène | CAPRIN | POIDS CORPOREL | petits ruminants

La mortalité et la morbidité spécifique dues à Schistosoma bovis et S. curassoni a été quantifiée chez des caprins élevés au Niger. L’étude a porté sur neuf animaux suivis pendant 380 jours après infestation expérimentale à l’aide de respectivement 1 800 et 2400 cercaires. S. bovis s’est révélé significativement plus pathogène que S. curassoni que ce soit en termes de mortalité, de perte de poids ou d’altération de l’hématocrite. L’intensité des symptômes cliniques s’est en outre révélée être significativement et positivement corrélée au niveau d’excrétion fécale des oeufs. Un différentiel de croissance par rapport aux témoins non infestés de respectivement 1600 et 880 grammes par mois doivent inciter à considérer S. bovis et S. curassoni comme des parasites d’importance économique dans les pays sahéliens.
Share - Bookmark