Actions
  • shareshare
  • link
  • cite
  • add
add
auto_awesome_motion View all 4 versions
Other research product . Other ORP type . 2019

Le coût de l’incertitude liée au Brexit : moins de clients pour les exportateurs français

Martin, Julien; Martinez, Alejandra; Mejean, Isabelle;
French  
Published: 01 Dec 2019
Publisher: HAL CCSD
Country: France
Abstract
International audience; Plus de trois ans après le résultat inattendu du vote sur le Brexit de juin 2016, aucun accord de sortie n’a encore été signé entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Les conditions dans lesquelles se déroulera le Brexit et leurs conséquences économiques sont encore inconnues, mais le référendum a déjà des effets mesurables sur l’économie réelle.Le vote et les longues négociations qui ont suivi représentent un choc d’incertitude durable, qui a affecté les décisions d’investissement des entreprises.Dans cette note nous utilisons des données détaillées sur le commerce avant et après le vote afin de mesurer l’effet du vote sur les exportations françaises vers le Royaume-Uni. Nous montrons que le référendum n’a en moyenne pas eu d’effet sur la valeur des exportations mais a réduit la croissance des exportations de secteurs tels que les matériels de transport ou les produits chimiques qui sont placés le plus en amont dans les chaînes de valeur. Le nombre de nouvelles relations commerciales impliquant des exportateurs français et des importateurs britanniques a significativement décliné après le vote pour le Brexit, en comparaison avec d’autres destinations. Le choc d’incertitude semble avoir réduit l’investissement des entreprises françaises dans la prospection commerciale, ce qui pénalisera probablement les exportateurs dans le futur. Ces résultats suggèrent que l’incertitude représente un véritable coût. Toute décision de report du Brexit doit prendre en compte non seulement la possibilité d’obtenir un meilleur accord mais aussi le coût économique induit par une prolongation de l’incertitude. Il est également important que l’accord commercial à venir entre le Royaume-Uni et l’Union installe une politique commerciale que les exportateurs européens puissent anticiper, et dont l’accord garantisse la stabilité.
Subjects

[SHS.ECO]Humanities and Social Sciences/Economics and Finance

Related Organizations

Antras, Pol, Davin Chor, Thibault Fally et Russell Hillberry (2012). « Measuring the Upstreamness of Production and Trade Flows ». In : American Economic Review 102.3, p. 412-416. [OpenAIRE]

Baker, Scott, Nicholas Bloom et Steven Davis (2016). « Measuring Economic Policy Uncertainty ». In : The Quarterly Journal of Economics 131.4, p. 1593-1636.

Bloom, Nicholas, Philip Bunn, Scarlet Chen, Paul Mizen, Pawel Smietanka et Gregory Thwaites (2019). The Impact of Brexit on UK Firms. Working Paper 26218. National Bureau of Economic Research.

Cornuet, Flore, Thomas Ouin-Lagarde, Jérémi Montornès et Benjamin Vignolles (2019). Assessing the impact of Brexit on the economic activity of the UK's closest partners : the trade channel. INSEE's Conjoncture in France.

Dhingra, Swati, Hanwei Huang, Gianmarco Ottaviano, João Paulo Pessoa, Thomas Sampson et John Van Reenen (2017). « The costs and benefits of leaving the EU : trade effects ». In : Economic Policy 32.92, p. 651-705.

Dixit, Avinash et Robert Pindyck (1994). Investment under Uncertainty. 1re éd. Princeton University Press.

Handley, Kyle et Nuno Limão (2017). « Policy Uncertainty, Trade, and Welfare : Theory and Evidence for China and the United States ». In : American Economic Review 107.9, p. 2731-2783. [OpenAIRE]

Lenoir, Clémence et Bérengere Patault (2019). « Sales managers, poaching and network transmission in international markets ».

Mayer, Thierry, Vincent Vicard et Soledad Zignago (mai 2019). « The cost of non-Europe, revisited ». In : Economic Policy 34.98, p. 145-199.