search
Include:
20 Research products, page 1 of 2

  • 2017-2021
  • Part of book or chapter of book
  • US
  • GB
  • French
  • Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société

10
arrow_drop_down
Relevance
arrow_drop_down
  • French
    Authors: 
    Michel, Camille; Oliveau, Sébastien;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    National audience; Lima, capitale du Pérou, métropole de près de 9 millions d’habitants est une ville vulnérable sur plusieurs plans, qu’ils soient physiques, géologiques, sociaux… Les populations, selon leur localisation ne sont pas exposées aux mêmes risques de vulnérabilité. La capitale péruvienne est située au bord de l’océan Pacifique sur une zone désertique. Elle s’étend sur une superficie de 2 672 km² où se concentrent près de 9 millions d’habitants (un tiers de la population du pays), soit une densité de 3 391 hab./km². La ville se situe sur une zone instable du point de vue sismique. Elle connaît de nombreuses secousses, dont certaines qui furent dévastatrices. Certaines zones de la ville sont soumises à d’importantes érosions au niveau des falaises ou des collines ceinturant la ville, appelées « Cerros ». Depuis les années 1940 la ville connait une forte croissance démographique avec son apogée vers 1960. Cette explosion urbaine (en 1954 on comptait près de 1 300 000 habitants et plus de 6 millions en 1993) (D’Ercole, R. et Sierra, A., 2008, Driant, JC., 1989), a été impulsée par un mouvement migratoire, la population provenant majoritairement des montagnes, puis par un processus de densification. Cette forte croissance démographique a entraîné une importante demande de logements. Cependant, l’Etat n’a pas su mener une politique de logement suffisante, notamment pour la population ayant un faible revenu. Un habitat informel s’est alors développé de manière considérable dans la métropole (Riofrio, G., 2003). Cette forme de logement est aujourd’hui un des principaux éléments de la définition de l’espace urbain de la capitale, et porte le nom d’Asentamientos Humanos (littéralement « établissements humains »). Ils correspondent aux bidonvilles, et étaient anciennement connus sous le nom de Barriadas (1930-40) puis de Pueblos Jovenes (1970). A partir des années 1980, tous les terrains plats et urbanisables ont été occupés et l’occupation de nouvelles terres s’effectua au-delà de la frontière urbaine, sur des terres marginales à la topographie prononcée (Barreda, J. et Corzo Ramirez, D., 2004). Ces zones présentent des risques pour la population en raison d’éboulements et de glissements de terrains possibles. Par son contexte de ville coloniale, la capitale présentait dès son origine (le 18 janvier 1835) des inégalités, notamment une ségrégation entre les colons et les indigènes, qui se répercutait spatialement. Cette situation de ségrégation ancienne a continué à s’implanter dans la capitale au cours du temps. Le contexte urbain de la capitale péruvienne est caractérisé par la présence de deux types d’urbanisation : l’urbanisation conventionnelle qui constitue la partie formelle de la ville, et l’urbanisation informelle (sous la forme des Asentamientos Humanos) située principalement en périphérie lointaine. La dynamique actuelle se porte sur la formalisation et la titularisation de ces terres issues de l’urbanisation informelle. L’objectif, à travers la Commission de Formalisation de la Propriété Informelle (COFOPRI), est de formaliser les quartiers où sont implantés des Asentamientos Humanos et de titulariser progressivement chacun des lots en délivrant des titres de propriétés individuels aux habitants. A l’issue du processus, l’ensemble du quartier est formalisé et fait partie intégrante de la ville conventionnelle.Même si cette politique est inégalitaire et ne permet pas une amélioration directe des logements, elle dénote néanmoins d’un processus d’intégration de ces quartiers dans la ville. Cependant, les dynamiques de ségrégation demeurent. La population vivant dans les Asentamientos Humanos présente une forte vulnérabilité au regard de la population du reste de la ville. Pauvreté, précarité des logements (absence d’électricité, d’eau courante, matériaux fragiles…), niveau d’étude et niveau de qualification bas… sont des paramètres qui caractérisent le logement et la population vivant dans les bidonvilles de Lima.Les espaces de pauvreté sont majoritairement situés en périphérie de la ville, c’est également dans ces zones que se localisent les Asentamientos Humanos. Par ailleurs, une analyse de la ségrégation dans la ville, a montré que les deux groupes les plus ségrégés étaient les Quechuas et les ouvriers. Or, ces deux groupes se localisent principalement en périphérie. Les Asentamientos Humanos sont donc des espaces qui cumulent à la fois pauvreté, précarité et ségrégation.La capitale du Pérou est marquée par de fortes inégalités entre les différentes zones de la ville. Les bidonvilles, où vivent entre 40% et 45% de la population sont des espaces pauvres et dans une certaine mesure ségrégés au regard du reste de la ville. Ils présentent une vulnérabilité sociale importante avec des niveaux de développement peu élevés, mais aussi économique avec une incertitude de l’emploi sur une longue durée. Mais s’ajoute également une vulnérabilité physique liée à la géomorphologie de ces espaces. Ils sont effectivement pour une grande partie situés sur des terrains instables, des versants raides ou sur des sols en érosion. Les habitats très précaires, menacent également de s’écrouler en fonction de divers paramètres (vent, secousse sismique, érosion...). Une partie de la population de Lima, vivant dans les Asentamientos Humanos est donc exposée à de nombreux facteurs de vulnérabilité.

  • French
    Authors: 
    GHEERAERT-GRAFFEUILLE, Claire;
    Publisher: Classiques Garnier
    Country: France

    Cet article étudie deux pièces anglaises mettant en scène des femmes soldats, qu’elles se soulèvent contre les hommes (The Lady Errant) ou que, femmes du royaume de la Réforme, elles combattent victorieusement l’armée du royaume de la sédition (Bell in Campo). Dans la première, les objets de l’héroïsme, impuissants à définir un véritable héroïsme féminin, sont tournés en ridicule ; dans la seconde, les heroickesses sont les dernières dépositaires d’un héroïsme dont les hommes ne sont plus capables.

  • French
    Authors: 
    Ginouvès, Véronique; Gras, Isabelle;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; En guise de postface, il nous a semblé nécessaire de revenir sur le processus collaboratif de la fabrication de cet ouvrage et de vous confier la genèse de ce projet. Tout est parti d'un constat pragmatique, de nos situations quotidiennes de travail : le/la chercheur·e qui produit ou utilise des données a besoin de réponses concrètes aux questions auxquelles il/elle est confronté·e sur son terrain comme lors de tous ses travaux de recherche. Produire, exploiter, diffuser, partager ou éditer des sources numériques fait aujourd'hui partie de notre travail ordinaire. La rupture apportée par le développement du web et l'arrivée du format numérique ont largement facilité la diffusion et le partage des ressources (documentaires, textuelles, photographiques, sonores ou audiovisuelles...) dans le monde de la recherche et, au-delà, auprès des citoyens de plus en plus curieux et intéressés par les documents produits par les scientifiques.

  • Publication . Part of book or chapter of book . 2017
    French
    Authors: 
    Vial, Hélène;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • Publication . Part of book or chapter of book . 2018
    French
    Authors: 
    Dousset, Laurent;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • French
    Authors: 
    Roulet, Thomas;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; Ce chapitre se focalise sur les évaluations sociales des organisations – les cadres conceptuels qui permettent de comprendre la façon dont les organisations sont perçues et comment cela affecte en retour leurs relations avec les parties prenantes. Nous explorons les différences entre évaluations sociales positives – légitimité, statut et réputation – et négatives telles le stigmate ou la désapprobation. Au-delà du niveau organisationnel, ces concepts ont été analysés à d’autres niveaux avec des travaux se focalisant sur les groupes ou les individus. Nous discutons ensuite des implications méthodologiques de l’étude des évaluations sociales, ainsi que des pistes futures de recherche dans ce domaine.

  • French
    Authors: 
    Pierre-Marie DELPU;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; La contribution met en évidence la mémoire et la postérité du règne de Murat dans la société du royaume des Deux-Siciles de la restauration des Bourbons en 1815 à la veille de l’Unité italienne. Il est immédiatement érigé en objet de mémoire dans une très large production écrite à prétention historique, en grande partie inédite, attachée à décrire le traumatisme de la campagne manquée d’Italie de 1814-15. Ces discours négatifs interrogent sa légitimité à gouverner le royaume de Naples et dénoncent le retard avec lequel il a accordé une constitution à ses sujets. L’opposition politique aux Bourbons se construit néanmoins à partir des cadres laissés par dix ans d’occupation française (milieux militaires et administratifs ; sociétés secrètes). La figure de Murat n’est réhabilitée que plus tard et de manière échelonnée, du fait de ses victoires militaires qui auraient servi la nazione napoletana. Cette inclusion paradoxale au « système patriotique » (R. De Lorenzo) napolitain contribue à expliquer l’absence d’une réelle mobilisation dans le royaume autour des projets politiques du fils de Joachim, Lucien Murat, prétendant à la couronne de Naples dans le contexte de la « question italienne » des années 1850, seulement soutenu par une fraction très réduite des libéraux méridionaux en exil à Turin.

  • French
    Authors: 
    Brucker, Nicolas;
    Publisher: HAL CCSD

    International audience; Qualifié par la critique de 'phénomène littéraire', Le Comte de Valmont ou les Égarements de la raison s'est rapidement imposé comme le prototype du roman apologétique, transposition dans la fiction narrative du système des preuves de la religion chrétienne. Né dans le derniers tiers du siècle, dans le contexte des luttes qui opposèrent l'Église et le parti philosophique, et à ce titre portant l'empreinte des débats du temps, ce genre sombra avec la société qu'il prétendait défendre. Si Le Comte de Valmont se lit encore après la Révolution, et jusque vers 1850, c'est en vertu de la tonalité générale que son auteur a su lui donner. Contrairement à Crillon, Gauchat ou Barruel, l'abbé Gérard a volontairement estompé la dimension polémique, et choisi de privilégier, notamment dans la suite qu'il donne en 1776, le tableau positif du christianisme, de ses bienfaits, de son utilité, notamment sociale et politique. Il a exposé la pensée sociale catholique telle qu'elle s'est fixée à la fin du XVIIe siècle, et a ainsi ouvert la voie au roman social catholique, dont le XIXe siècle donnera de plus amples illustrations.

  • Publication . Conference object . Part of book or chapter of book . 2019
    French
    Authors: 
    Dord-Crouslé, Stéphanie;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    30th Annual Interdisciplinary Conference in the Humanities : « TRAVEL », Carrollton, University of West Georgia, 8-10 octobre 2015.; International audience; Dans son ouvrage intitulé L’idiot du voyage, le sociologue Jean-Didier Urbain situe au milieu du XIXe siècle le moment précis où le terme « touriste », apparu alors depuis peu, se voit soudainement doté d’une connotation péjorative qui ne le quittera plus. Pour dater ce tournant, il s’appuie sur l’exemple de Flaubert qui, en décembre 1850, après avoir expliqué à son ami Bouilhet qu’il visitera la semaine suivante différents sites grecs, exprime aussitôt des regrets : faute de temps et d’argent, « Ce ne sera guère qu’un voyage de touriste ».Effectivement, pendant son voyage en Orient, Flaubert n’a de cesse de se distinguer du touriste, ce personnage envahissant qu’il rencontre bien trop souvent à son goût et qui l’insupporte profondément. Pourtant, si sa pratique et sa philosophie du voyage l’éloignent bien de celles du touriste, – dans les faits, certaines attitudes l’en rapprochent parfois, peut-être parce que Flaubert – au fond – n’est ni un touriste ni seulement un voyageur : c’est d’abord un écrivain en devenir dont le périple oriental sera fondateur pour le renouvellement de sa pratique scripturale.

  • French
    Authors: 
    GHEERAERT-GRAFFEUILLE, Claire;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

Send a message
How can we help?
We usually respond in a few hours.