Advanced search in
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
725 Research products, page 1 of 73

  • Publications
  • Research data
  • Doctoral thesis
  • French
  • Mémoires en Sciences de l'Information et de la Communication
  • Hal-Diderot
  • Digital Humanities and Cultural Heritage

10
arrow_drop_down
Relevance
arrow_drop_down
  • Open Access French
    Authors: 
    Papadopoulou, Eirini;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Le but de cette recherche qui de déplie en trois parties est de montrer comment l’Histoire en tant que champ cognitif peut, par l’intermédiaire de l’art romanesque, dévoiler des vérités profondes concernant la vie et la pensée contemporaine. Plus précisément, dans le cadre de la première partie, en traçant d’abord brièvement le portrait du roman historique classique, nous présentons sept romans européens de notre époque qui ont comme thématique commune des grands événements historiques. Nous expliquons de quelle époque traite chacun d’eux et quels lieux ils présentent comme lieux d’action de leurs histoires ; nous commentons alors la signification historique majeure du temps et de l’espace choisis. Par la suite, nous mettons l’accent sur les personnages romanesques de notre corpus dans le but de découvrir comment leur appartenance à une époque historique précise influence leur existence et comment surgit conséquemment le besoin de déchiffrer leur monde. De plus, nous nous intéressons à la relation éprouvée entre la puissance de la mémoire, qui hante les personnages se battant pour se réconcilier avec elle, et la construction de leur identité narrative, une identité tant individuelle que collective. Finalement, dans une dernière partie, nous tentons de faire le lien entre le temps de chaque roman et la structure narrative que son écrivain a choisie en suggérant qu’il joue un rôle considérable dans le processus de réception de la littérature. Cette dernière occupera ensuite notre réflexion : nous nous interrogerons donc sur les paramètres qui déterminent la façon dont l’écrivain et le lecteur perçoivent effectivement ces œuvres littéraires. The purpose of this research, divided in three parts, is to show how History, as cognitive field, can reveal deep truths of contemporary life and thought through the art of novel. More precisely, in the first part, after briefly drawing the portrait of classic historical novel, we present seven modern novels that have as common ground important historical facts. We explain which time each novel deals with and which places it presents as sites of action of its story. We comment, as well, on the considerable historical meaning of the chosen times and places. Afterwards, we focus on the fictional characters of our corpus so as to discover how their belonging to a precise historical time influences their existence and how, consequently, the need to fathom out their world is provoked. Furthermore, we are interested in the proven relation between the power of memory that haunts the characters who are fighting so as to be reconciled with it and the construction of narrative identity, equally individual and collective. Finally, in the last part, we try to show the connection between the time of each novel and the narrative structure that each writer has chosen for it by suggesting the importance of its role in the process of the literary reception. The latter will subsequently make us wonder about the parameters that determine the way the writer and the reader receive effectively these literary works.

  • Publication . Doctoral thesis . Other literature type . 2016
    Open Access French
    Authors: 
    Moreno Regan, Omar;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Le métro de Paris, exploité par la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), compte aujourd’hui seize lignes et transporte environ 5 millions de passagers par jour. L’ensemble des infrastructures du métro est essentiellement souterrain et a été construit pour la plupart au début du XXe siècle. Environ 85% des tunnels sont composés d’une voûte en maçonnerie et de piédroits et radier en béton non armé. Certains de ces ouvrages présentent des pathologies de dégradation, notamment des fissures en clé de voûte et des discontinuités dans le contact tunnel-sol encaissant. Lors de travaux dans les tunnels ou à proximité, le comportement de la maçonnerie de la voûte est difficile à appréhender, d’une part parce que les matériaux constitutifs sont rarement étudiés de façon approfondie et d’autre part parce qu’il existe peu de modèles de calcul qui intègrent l’environnement particulier de ces tunnels. La thèse décrit un modèle de comportement permettant de représenter au mieux le comportement des voûtes en maçonnerie de tunnel. Ce modèle a été implanté dans un code de calcul par éléments finis, afin de pouvoir évaluer l’influence de travaux à proximité. Pour cela, un modèle existant dans la littérature a été choisi et adapté : le comportement des voûtes en maçonnerie est représenté par une loi de comportement qui combine une technique d’homogénéisation de la maçonnerie et une loi d’endommagement isotrope décrivant l’évolution des propriétés mécaniques des matériaux constitutifs, ce qui permet de reproduire de façon implicite le comportement non linéaire orthotrope de la voûte ; le comportement des piédroits et du radier est représenté par une loi d’endommagement isotrope. Le modèle proposé, implanté dans le code de calcul CESAR-LCPC, permet de reproduire le mécanisme de ruine d’un tunnel par la formation de rotules. Parallèlement au travail de modélisation, la thèse présente une campagne d’essais de laboratoire qui caractérise les matériaux constitutifs de la voûte et des piédroits et du radier, et qui donne la valeur des paramètres du modèle. Ces essais ont été réalisés sur des éprouvettes issues de carottes prélevées in situ. Enfin, le modèle numérique, alimenté par les caractéristiques mécaniques issues des essais en laboratoire, est utilisé pour simuler la réponse d’un tunnel en maçonnerie à des chargements appliqués à proximité. Cette modélisation a été conduite sur deux cas d’étude concernant le réseau du métro parisien The Paris subway system, operated by the Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), has sixteen lines and carries about 5 million passengers daily. The infrastructure is mostly underground and was built predominantly in the early twentieth century. About 85% of the tunnels are built with a masonry vault and unreinforced concrete sidewalls and slab. Some of these structures show degradation pathologies, notably cracks at the crown of the tunnel and discontinuities at the tunnel – soil interface. When civil engineering works are carried out in the tunnels or nearby, the behavior of the masonry vault is difficult to predict, firstly because the constitutive materials of the tunnel are rarely thoroughly studied and secondly because there are few models that incorporate the particular behavior of these tunnels. The thesis describes a model that represents the behavior of the masonry tunnel vaults. This model was implemented in a finite element code in order to assess the influence of nearby engineering works. In the selected approach, an existing model was selected from the literature and adapted to our study: the behavior of the masonry vault is represented by the selected model that combines a homogenization technique for the masonry and an isotropic damage law describing the evolution of the mechanical properties of each component, thus reproducing implicitly the nonlinear orthotropic behavior of the vault; the behavior of the sidewalls and slab is represented by an isotropic damage law. The proposed model, implemented in the computer code CESAR-LCPC, reproduces the failure mechanism of a tunnel by the formation of hinges. Alongside the modeling work, a laboratory test campaign was undertaken to characterize the materials of the vault, sidewalls and slab, and to estimate the model parameters. These tests were carried out on specimens taken from cores extracted in situ. Finally, the numerical model, along with the characteristics obtained from laboratory testing, is used to simulate the response of a masonry tunnel subjected to loads applied nearby in two case studies on the Paris subway system

  • French
    Authors: 
    Goudiaby, Hemmamuthé;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    In the Maya area, funerary practices are tightly linked to residential spaces. The proximity between the living and the dead is, therefore, at its apex. This situation raises a number of questions regarding the relationship between these defunct and their living heirs, inter-rogations reinforced by the high selectivity that seems to affect the sample. The residential Groups appear to be restricted areas for the dead, places that only a selected few can access according to different parameters. Amongst these, status is certainly the most prominent. It is further complexified by the existence of regional variations.This study opens with a general approach that deals with the practice of burying the dead within the house, complete with an extensive methodological discussion. A presentation of the excavation results from Naachtun’s Unit 5N6 (Guatemala) follows to illustrate the foregoing. Finally, data from several sites are statistically compared to show similarities and differencies, then discussed in light of several ethnographical studies.; Les pratiques funéraires sont, dans l’aire maya, étroitement associées aux ensembles résidentiels. La proximité entre les vivants et les morts y est donc maximale, l’espace quotidien étant tout à la fois un lieu d’habitat et un espace funéraire. Cela soulève un certain nombre de questions quant à la relation entre ces individus défunts et leurs descendants, interrogations encore renforcées par l’important degré de sélection qui semble s’exercer à l’endroit des morts. Les Groupes résidentiels sont, pour ces derniers, des lieux dont l’accès est restreint par un certain nombre de paramètres dont le plus important est sans nul doute le statut - situation complexité par l’existence de nombreuses nuances régionales.La présente étude comprend en premier lieu une discussion générale autour de la question des morts dans l’habitat, augmentée d’une discussion méthodologique approfondie concernant la fouille. Elle se poursuit avec la présentation des résultats de la fouille intensive de l’unité 5N6 de Naachtun (Guatemala), qui illustre concrètement le propos développé précédemment. Enfin, les données de différents sites sont confrontées pour mettre en évidence schémas récurrents et différences, puis discutées à la lumière de quelques exemples ethnographiques.

  • French
    Authors: 
    Bernier, Lyne;
    Publisher: HAL CCSD

    Montreal, since its inception, has undoubtedly been marked by the religious presence; the resulting urban landscape thus bears a distinctive identity. Churches and buildings of religious character, and their sites—objects of this dissertation—certainly form a major part of the city’s built landscape; they generate sense and deeply rooted symbolic values. Above being paramount in structuring the territory of Montreal, they contribute in forging the identity ofthe largest Francophone city in North America. The spreading of Catholicism was based on the establishment of a parochial network, and the wealth of religious congregations’ works intensified the catholic action in neighbourhoods marked by a large Anglican and Protestant population. From then on, the proliferation of church buildings has modeled this exceptional religious topography that also exposes the mechanisms underlying the various urbanization stages of Quebec’s metropolis. Consequently, this palimpsest reveals itself through its territorial organization and thearchitecture of its churches and buildings of religious character. Modern town planning practices must take into account these fundamental issues of preservation and valorization of the built heritage. Privatizing some of these sites and adapting them to uses not really suited to their initial symbolic and heritage values may subvert the capacity to make sense of the urban landscape by obliterating a number of landmarks that formerly facilitated its understanding. This doctoral research revolves around three great periods. The first one considers the forming and expansion of Francophone Catholicity representations in Montreal’s landscape; the second period is characterized by the dissemination of new catholic representations that correspond to new identity-related issues; and the last period recounts the vagaries of the church heritagization process initiated in the seventies.; Depuis sa fondation, la présence religieuse marque indéniablement Montréal ; son paysage urbain est ainsi porteur d'une identité distinctive. Les églises et les bâtiments à caractère religieux catholiques et leurs sites — objets de notre thèse — forment effectivement une partie importante de son paysage construit ; ils génèrent du sens et ancrent des valeurs symboliques.Ils ont été déterminants dans la structuration du territoire montréalais en plus de contribuer àforger l'identité de la plus grande ville francophone en Amérique du Nord.La diffusion du catholicisme a été tributaire de la constitution d'un réseau paroissial d'une part, puis le foisonnement des oeuvres des congrégations religieuses a permis d'autre part de consolider l'action catholique dans des quartiers marqués par une forte présence anglicane et protestante. Depuis, la multiplication des églises a façonné cette géographie religieuse unique qui témoigne en outre des mécanismes à la base des phases d'urbanisation de la métropole duQuébec. Par conséquent, le palimpseste ainsi constitué se révèle à travers son organisation territoriale et dans l'architecture des églises et des bâtiments à caractère religieux.Aujourd'hui, la conservation et la mise en valeur de ce patrimoine bâti constituent des enjeux fondamentaux de la pratique urbanistique. La privatisation de plusieurs de ces sites et leur affectation à des usages peu appropriés pour supporter leurs valeurs symboliques etpatrimoniales initiales peuvent miner la capacité de faire sens du paysage urbain en oblitérantun certain nombre des repères qui permettaient autrefois sa compréhension.Notre thèse est construite autour de trois grandes périodes. La première relate la structuration et l'expansion des représentations de la catholicité francophone dans le paysage montréalais ;la seconde est caractérisée par la diffusion de nouvelles représentations catholiques qui correspondent à de nouveaux enjeux identitaires ; enfin, la dernière période rend compte des aléas de la patrimonialisation des églises qui s'amorce au cours des années 1970.

  • French
    Authors: 
    PERREAUX Nicolas;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Cette thèse porte sur les liens entre écriture, dynamique sociale et perception du monde au Moyen Âge, depuis le VIIe jusque vers le XIIIe siècle. Elle repose sur l’examen d’un corpus numérisé de 150 000 documents diplomatiques (CEMA), l’exploitation systématique de la Patrologie latine, le dépouillement chronologique de près de 520 000 chartes, ainsi que sur un corpus de près de 9 000 édifices romans (Zodiaque). Un parcours théorique y est tout d’abord présenté (scripturalité, linguistique et perception du monde, humanités numériques et traitements statistiques, cohérence et fragmentation du féodalisme), sous forme de prolégomènes, permettant de dégager certains présupposés mais aussi d’articuler la production des observations et les analyses qui suivent.L’examen des interactions entre ces différentes structures documentaires, via des procédures automatisées inspirées de la fouille de données, de la cartographie numérique et du Data / Text Mining (dont certaines méthodes et programmes développés pour la thèse), permet par la suite de dégager différentes phases de la dynamique inégale de l’Europe médiévale, comme autant de moments dans lesquels le texte n’est pas seulement un support de transaction, mais aussi un dispositif de transformation de la société et du monde, à la sémantique évolutive. L’analyse fait ainsi apparaître des groupes chrono- géographiques, valant tant pour la production scripturaire comme objet, que pour son lexique ou pour les bâtiments, et dont les dynamiques différentielles s’échelonnent sur plus de quatre siècles. L’acte haut médiéval, peu révélateur de traits régionaux - bien que fortement spécifique et hétérogène en tant que corpus -, est examiné en opposition avec celui naissant dans quelques espaces (zone médiane de l’actuelle France, Catalogne, centre de la Péninsule italique), vers le milieu-la fin du IXe siècle. Les actes originaux (base de l’Artem), analysés comme un tout, montrent par ailleurs qu’à ces structures chrono- géographiques répondent des typologies d’actes (auteurs, actions, dimensions, etc), mais encore que ces groupes sont identiques à ceux dégagés à partir des chartes conservées en copie, par exemple sous la forme de cartulaires. Ces observations permettent alors de mettre en avant différents complexes sociaux qui renseignent ces différences, entre centre et périphérie, monastères et aristocratie, système domanial et seigneurial, gothique et roman, qualité de fixation et contrôle ecclésial enfin.La dernière partie du travail permet d’approfondir la sémantique de ces rapports inégaux et des actes eux-mêmes, en examinant deux réseaux lexico-sémantiques omniprésents dans les actes, autour des lemmes aqua et terra. Tandis que l’élément aquatique apparaît, sous certaines de ses formes (manifestations célestes, fontaines, larmes), comme un opérateur fondamental du transitus et de la spiritualisation du monde, la terre oscille quant à elle entre rejet, association à une chair mondaine d’une part, et d’autre part ultra- valorisation, analogie de l’ecclesia elle-même, en lien avec les saints, la Vierge ou le Christ Or, tandis que le rôle spiritualisateur de l’eau demeure très fort depuis le haut Moyen Âge, l’insistance sur l’association entre terra et ecclesia/sanctus, plutôt faible au début de notre chronologie, ne cesse de se renforcer. Sont alors abordées les transformations du vocabulaire des actes, comme écritures du monde fortement variables d’une chrono-géographie à l’autre, mais qui tendanciellement se rapprochent, en particulier au XIIIe siècle. En examinant les résonances entre l’écriture comme pratique ou représentation et ces tenues - en particulier comment les pics variables de mentions de terra correspondent aux pics de production des actes dans une zone donnée -, se dégagent ainsi graduellement un champ de sens et une structure, dans lesquels le texte de l’acte, tout comme l’eau, spiritualise les êtres et le mundus, tandis que ceux-ci sont transférés ou tout simplement liés à l’ecclesia, intégrés au sein de réseaux à la complexité grandissante, articulés par analogie. En tant que dispositifs agissant sur le monde, les actes deviennent ainsi un des catalyseurs d’une spiritualisation et d’une stabilisation inégale de celui-ci, d’une fixation ecclésiale multipolaire.; This thesis focuses on the links between writing, social dynamics and perception of the world in the Middle Ages, from the 7th to around the 13th century. It is based on the examination of a digitised corpus of 150,000 diplomatic documents (CEMA), the systematic exploitation of Patrologia Latina, the chronological analysis of nearly 520,000 charters, and a corpus of nearly 9,000 Romanesque buildings (Zodiaque). A theoretical background is first presented (scripturality, linguistics and perception of the world, digital humanities and data / text mining, coherence and fragmentation of feudalism), in the form of prolegomena, allowing us to identify certain presuppositions but also to articulate the production of the observations and the analyses that follow.The examination of the interactions between these different documentary structures, via automated procedures inspired by data mining, digital cartography and Data / Text Mining (including some of the methods and programmes developed for the thesis), subsequently makes it possible to identify different phases of the unequal dynamics of medieval Europe, as so many moments in which the text is not only a transaction support, but also a device for transforming society and the world, with evolving semantics. The analysis thus reveals chrono-geographical groups, which apply to scriptural production as an object, as well as to its lexicon or to buildings, and whose differential dynamics are spread over more than four centuries. The Early Middle Ages charters, which does not reveal much in the way of regional features - although it is highly specific and heterogeneous as a corpus - is examined in contrast to the one that emerged in some areas (the central area of present-day France, Catalonia, the centre of the Italian Peninsula), towards the middle to end of the 9th century. The original charters (the basis of the Artem), analysed as a whole, also show that these chrono-geographical structures are reflected in the typologies of acts (authors, actions, dimensions, etc.), but also that these groups are identical to those found in the charters preserved in copy, for example in the form of cartouches. These observations then make it possible to highlight different social complexes that inform these differences, between centre and periphery, monasteries and aristocracy, state and seigniorial system, Gothic and Romanesque, quality of settlement and ecclesial control finally.The last part of the work allows us to deepen the semantics of these unequal relations and of the acts themselves, by examining two lexico-semantic networks omnipresent in the acts, around the lemmas aqua and terra. While the aquatic element appears, in some of its forms (celestial manifestations, fountains, tears), as a fundamental operator of the transitus and spiritualisation of the world, the earth oscillates between rejection, association with worldly flesh on the one hand, and ultra- valorisation on the other, analogy of the ecclesia itself, in connection with the saints, the Virgin or Christ Gold, while the spiritualising role of water has remained very strong since the High Middle Ages, the insistence on the association between terra and ecclesia/sanctus, rather weak at the beginning of our chronology, continues to grow stronger. The transformations in the vocabulary of acts, as world writings that vary greatly from one chrono-geography to the next, but which tend to come closer together, particularly in the 13th century, are then discussed. By examining the resonances between writing as practice or representation and these outfits - in particular how the variable peaks of mentions of terra correspond to the peaks of production of acts in a given area - a field of meaning and structure gradually emerges, in which the text of the act, like water, spiritualises beings and the mundus, while these are transferred or simply linked to the ecclesia, integrated within networks of increasing complexity, articulated by analogy. As devices acting on the world, acts thus become one of the catalysts of an unequal spiritualisation and stabilisation of the world, of a multipolar ecclesial fixation.

  • Open Access French
    Authors: 
    Philippe Le Moigne;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
  • Publication . Doctoral thesis . 2016
    French
    Authors: 
    Fauconnier, Jean-Philippe;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    The past decade witnessed significant advances in the field of relation extraction from text, facilitating the building of lexical or semantic resources. However, the methods proposed so far (supervised learning, kernel methods, distant supervision, etc.) don't fully exploit the texts: they are usually applied at the sentential level and they don't take into account the layout and the formatting of texts.In such a context, this thesis aims at expanding those methods and makes them layout-aware for extracting relations expressed beyond sentence boundaries. For this purpose, we rely on the semantics conveyed by typographical (bullets, emphasis, etc.) and dispositional (visual indentations, carriage returns, etc.) features. Those features often substitute purely discursive formulations. In particular, the study reported here is dealing with the relations carried by the vertical enumerative structures. Although they display discontinuities between their various components, the enumerative structures can be dealt as a whole at the semantic level. They form textual structures prone to hierarchical relations.This study was divided into two parts. (i) The first part describes a model representing the hierarchical structure of documents. This model is falling within the theoretical framework representing the textual architecture: an abstraction of the layout and the formatting, as well as a strong connection with the rhetorical structure are achieved. However, our model focuses primarily on the efficiency of the analysis process rather than on the expressiveness of the representation. A bottom-up method intended for building automatically this model is presented and evaluated on a corpus of PDF documents.(ii) The second part aims at integrating this model into the process of relation extraction. In particular, we focused on vertical enumerative structures. A multidimensional typology intended for characterizing those structures was established and used into an annotation task. Thanks to corpus-based observations, we proposed a two-step method, by supervised learning, for qualifying the nature of the relation and identifying its arguments. The evaluation of our method showed that exploiting the formatting and the layout of documents, in combination with standard lexico-syntactic features, improves those two tasks.; Ces dernières années de nombreux progrès ont été faits dans le domaine de l'extraction de relations à partir de textes, facilitant ainsi la construction de ressources lexicales ou sémantiques. Cependant, les méthodes proposées (apprentissage supervisé, méthodes à noyaux, apprentissage distant, etc.) n’exploitent pas tout le potentiel des textes : elles ont généralement été appliquées à un niveau phrastique, sans tenir compte des éléments de mise en forme.Dans ce contexte, l'objectif de cette thèse est d'adapter ces méthodes à l'extraction de relations exprimées au-delà des frontières de la phrase. Pour cela, nous nous appuyons sur la sémantique véhiculée par les indices typographiques (puces, emphases, etc.) et dispositionnels (indentations visuelles, retours à la ligne, etc.), qui complètent des formulations strictement discursives. En particulier, nous étudions les structures énumératives verticales qui, bien qu'affichant des discontinuités entre leurs différents composants, présentent un tout sur le plan sémantique. Ces structures textuelles sont souvent révélatrices de relations hiérarchiques. Notre travail est divisé en deux parties. (i) La première partie décrit un modèle pour représenter la structure hiérarchique des documents. Ce modèle se positionne dans la suite des modèles théoriques proposés pour rendre compte de l'architecture textuelle : une abstraction de la mise en forme et une connexion forte avec la structure rhétorique sont faites. Toutefois, notre modèle se démarque par une perspective d'analyse automatique des textes. Nous en proposons une implémentation efficace sous la forme d'une méthode ascendante et nous l'évaluons sur un corpus de documents PDF. (ii) La seconde partie porte sur l'intégration de ce modèle dans le processus d'extraction de relations. Plus particulièrement, nous nous sommes focalisés sur les structures énumératives verticales. Un corpus a été annoté selon une typologie multi-dimensionnelle permettant de caractériser et de cibler les structures énumératives verticales porteuses de relations utiles à la création de ressources. Les observations faites en corpus ont conduit à procéder en deux étapes par apprentissage supervisé pour analyser ces structures : qualifier la relation puis en extraire les arguments. L'évaluation de cette méthode montre que l'exploitation de la mise en forme, combinée à un faisceau d'indices lexico-syntaxiques, améliore les résultats.

  • French
    Authors: 
    Séverin-Fabiani, Tatiana;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Synchrotron photoluminescence imaging has emerged as a promisingmethod to study heterogeneous materials,composed of inorganic and organic compounds as those in ancient materials sciences.During this Ph.D., we have further developed the existing photoluminescencemicroscopy set-up of the DISCO beamline at the SOLEIL synchrotron, to identify new photoluminescence markers that allow characterizing physico-chemical processes taking place during the manufacturing or alteration processes of ancient materials. This work led to the development of an optimized multi-spectral microscopy set-up. The optical development of an homogeneous illumination, the optimisation of detection and the radiometric calibration of the set-up led to quantitative photoluminescence images. This set-up has been optimized to respond at best to archaeological and cultural heritage questions with a topological, chemical, electronic and crystalline analysis. Those new instrumental developments were tested on real systems made of wide-bandgap semiconductors. By studying historical artists' pigments composed of zinc oxide (ZnO), we have shown that the photoluminescence properties allow discriminating homogeneous pigments at macro-scale from the heterogeneity oh the photoluminescence response at the grain scale. Two copperbasedarchaeological artefacts and a bronze slag were studied. Particularly, the study of cuprous oxide (Cu2O) pointed out the considerable interest of multi-spectral photoluminescence analysis to retrieve the operational sequence of metallurgy and to provide new information for a better understanding of alteration processes.This work demonstrated the potential of this new methodology and the interest to develop such a method for ancient materials, that are characterized by a strong heterogeneity at successive scales.; L'imagerie de photoluminescence synchrotron apparaît comme uneméthode particulièrement prometteuse pour l’étude de matériaux hétérogènesmêlant composés minéraux et organiques, comme ceux des sciences des matériaux anciens.Au cours de ce travail de thèse, nous avons développé le dispositif de microscopie de photoluminescence existant de la ligne DISCO du synchrotron SOLEIL afin d’identifier de nouveaux marqueurs de photoluminescence permettant de caractériser des processus physico-chimiques intervenant pendant la fabrication ou l’altération des matériaux anciens. Ces travaux ont conduit au développement d'un système de microscopie multi-spectrale optimisé. Le développement optique d'une illumination homogène, l’optimisation de la détection et la calibration radiométrique du dispositif ont mené à l’obtention d’images de photoluminescence quantitatives.Ce dispositif a été optimisé pour répondre au mieux à des problématiques archéologiques et patrimoniales avec une analyse topologique, chimique et des structures électronique et cristalline. Ces nouveaux développements ont été testés dans le cadre de systèmes d’étude réels composés de semi-conducteurs à grand gap. En étudiant des pigments d’artiste historiques composés d’oxyde de zinc (ZnO), nous montrons que les propriétés de photoluminescence du ZnO permettent de discriminer des pigments homogènes à macro-échelle, par l’hétérogénéité de photoluminescence à micro-échelle. Deux artefacts archéologiques en alliage de cuivre et un résidu en bronze ont été étudiés. L’étude en particulier du Cu2O en microscopie de photoluminescence multi-spectrale a mis en évidence l’apport de l’analyse par photoluminescence pour reconstruire la chaîne opératoire de métallurgie et apporter de nouvelles informations dans la compréhension des processus d’altération.Ces travaux ont démontré le potentiel de cette nouvelle méthodologie etl’intérêt de développer une telle approche au champ d’application desmatériaux anciens, matériaux présentant une forte hétérogénéité sur plusieurséchelles successives.

  • Open Access French
    Authors: 
    Samsel, Mathilde;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
    Project: ANR | GRAVETT'OS (ANR-15-CE33-0004)

    La fin du Pléistocène et le début de l’Holocène sont marqués par des bouleversements environnementaux d’une ampleur et d’une intensité exceptionnelles en Europe de l’Ouest. Ces quelque huit millénaires ont été scindés en périodes chronoculturelles principalement à partir de critères typotechnologiques de l’industrie lithique, correspondant au Paléolithique final, et au premier et au second Mésolithique. L’identité biologique des groupes humains de cette période n’avait jusqu’alors jamais été étudiée de façon spécifique et la réalité anthropologique de ces partitions pose question. À partir d’un corpus réactualisé de 70 sites couvrant les territoires actuels de la France, de l’Allemagne, de la Belgique, du Luxembourg, de la Suisse, de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal, ce sont 617 spécimens pour les restes osseux et 251 pour les restes dentaires qui ont été analysés. Des caractéristiques squelettiques ont été enregistrées et analysées selon un protocole unique : proportions squelettiques comme la stature, l’indice brachial et l’indice crural, morphométrie crânienne et mandibulaire, analyse par morphométrie géométrique de la conformation du neurocrâne et variations anatomiques non métriques crâniennes et dentaires. L’ensemble des données recueillies a fait l’objet de traitements statistiques adaptés, descriptifs, multivariés et exploratoires. Parmi les résultats obtenus, l’analyse métrique et morphologique de la mandibule révèle des changements microévolutifs de la morphologie mandibulaire en lien avec l’intensification de l’élargissement du spectre des ressources consommées au cours du Mésolithique. Un fonctionnement différent des groupes est proposé entre ceux établis sur les zones côtières et les continentaux. Les groupes côtiers seraient organisés selon un système plutôt fermé, traduit par la structuration régionale des données anthropobiologiques, alors que les groupes continentaux, bien qu’ayant un ancrage local, possèderaient des réseaux d’échanges plus larges et/ou plus réguliers. Enfin, la permanence des groupes humains du Paléolithique final au Mésolithique est avancée, ainsi qu’au sein des zones côtières durant tout le Mésolithique, alors qu’une discontinuité populationnelle entre premier et second Mésolithique est mise en évidence dans l’aire continentale. L’hypothèse d’une arrivée de nouveaux groupes depuis les régions situées plus à l’est, poussés par la progression néolithique en Europe centrale à partir du VIIème millénaire cal BC est avancée, rejoignant un des scenarii proposés à partir de l’analyse de l’ADN ancien. Environmental changes of exceptional magnitude and intensity occurred during the Late Pleistocene and the Early Holocene in Western Europe. These- some eight millennia- have been divided into chronocultural periods based on typotechnological lithic industries, corresponding to the Late Palaeolithic and the Early and Late Mesolithic. The biological identity of the human groups from this lengthy period of time has never previously been studied in a systematic way, and the anthropological meaning of these divisions remains unclear. In order to fill this gap in knowledge, this thesis presents the results of analyses of an up-to-date sample of 617 skeletal specimens and 251 dental remains covering 70 sites from France, Germany, Belgium, Luxembourg, Switzerland, Italy, Spain and Portugal. Skeletal characteristics, including skeletal proportions- stature, brachial and crural indices -, cranial and mandibular morphometrics, geometric morphometric analysis of the neurocranium, and non-metric skeletal and dental traits were recorded and analysed using a single protocol. All data collected were subjected to suitable descriptive, multivariate and exploratory statistical treatments. Among the results obtained, the metric and morphological analysis of the mandible reveals micro-evolutionary morphological changes related to the intensified exploitation of a broader spectrum of food resources during the Mesolithic. Human groups in coastal zones differ from those located further inland. Coastal groups evince a rather closed system, reflected by a regional structure of bioanthropological data, whereas inland groups, while locally based, are characterized by broader and/or more regular networks of population interaction. Finally, there appears to be continuity between human groups from the Late Palaeolithic to the Early Mesolithic, as well as throughout the Mesolithic in coastal areas, while population discontinuity between the Early and Later Mesolithic is highlighted in the continental area. The arrival of new groups from areas further east, driven by Neolithic population advances through Central Europe from the 7th millennium BC cal is hypothesised, similar to one of the scenarios proposed from the analysis of aDNA.

  • Open Access French
    Authors: 
    Coutelas, Arnaud;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    La recherche pétroarchéologique sur les mortiers de chaux gallo-romains s'appuie sur une méthodologie analytique simple, fondée sur les observations en microscopie optique en transmission, apportant le maximum d'informations sur le matériau et les différentes étapes de sa chaîne opératoire. Ce travail nous a permis de tracer les traits généraux du métier (les pratiques communes des structores et tectores antiques), d'établir les relations entre les compositions des mortiers et leurs fonctions architecturales « primaires » et « secondaires », puis de percevoir quels sont les marqueurs et les motivations des adaptations de recettes. L'importance de l'environnement géologique est démontrée, puisqu'il induit des choix économiques et techniques, obligeant parfois au remplacement de matières premières. Il pose aussi les limites géographiques de « l'intérêt » de la propagation des « innovations », souvent liées à des problèmes locaux d'approvisionnement en matières premières. Les notions de propriétés « voulues », « manquées » et « involontaires » permettent toutefois de comprendre ce qui, dans le système complexe du métier du mortier de chaux, sera générateur de durabilité ou au contraire de variabilité des recettes, en réponse à la qualité apparente et immédiate du matériau. Actuellement, seule une étude des mortiers selon leur emploi et pour une « région » restreinte permet de percevoir des évolutions chronologiques à valeur de datation. L'étude des mortiers de construction des édifices de la ville d'Arles apparaît en ce sens exemplaire : des mortiers issus d'un même patrimoine local montrent des utilisations parfaitement circonscrites dans le temps, nous permettant d'avancer des hypothèses de datation pour des maçonneries mal datées ou à datation encore sujette à controverse. Petro-archaeological research on Gallo-Roman lime mortars is based on a simple analytical methodology: observations with optical microscopy in transmission, which brings us a maximum of data about the material and the various stages of the “chaîne opératoire”. This work enabled us to draw the general features of the craftmanship (common practices of the ancient structores and tectores), to establish the relations between mortar composition and its “primary” and “secondary” architectural function, then to perceive what are the markers and motivations of the formula adaptations. The importance of the geological environment is shown, because it induces economic and technical choices, requiring sometimes raw material replacement. It poses also the geographical limits of the innovations propagation, often related to local problems of raw materials supply. The concepts of “wanted”, “missed” and “involuntary” properties make it possible however to understand what, in the complex system of the trade of the lime mortar, will be generating of formula durability, or a contrario of formula variability, in answer to the apparent and immediate material quality. Currently, only a mortars study according to their employment and for a restricted “area” makes it possible to perceive chronological evolutions with value of dating. The study of the construction mortars in Arelate (Arles, France) appears exemplary: mortars resulting from the same local inheritance show perfectly circumscribed uses in time, enabling us to advance assumptions of dating for badly dated masonries or to date masonries still prone to controversy.

Advanced search in
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
725 Research products, page 1 of 73
  • Open Access French
    Authors: 
    Papadopoulou, Eirini;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Le but de cette recherche qui de déplie en trois parties est de montrer comment l’Histoire en tant que champ cognitif peut, par l’intermédiaire de l’art romanesque, dévoiler des vérités profondes concernant la vie et la pensée contemporaine. Plus précisément, dans le cadre de la première partie, en traçant d’abord brièvement le portrait du roman historique classique, nous présentons sept romans européens de notre époque qui ont comme thématique commune des grands événements historiques. Nous expliquons de quelle époque traite chacun d’eux et quels lieux ils présentent comme lieux d’action de leurs histoires ; nous commentons alors la signification historique majeure du temps et de l’espace choisis. Par la suite, nous mettons l’accent sur les personnages romanesques de notre corpus dans le but de découvrir comment leur appartenance à une époque historique précise influence leur existence et comment surgit conséquemment le besoin de déchiffrer leur monde. De plus, nous nous intéressons à la relation éprouvée entre la puissance de la mémoire, qui hante les personnages se battant pour se réconcilier avec elle, et la construction de leur identité narrative, une identité tant individuelle que collective. Finalement, dans une dernière partie, nous tentons de faire le lien entre le temps de chaque roman et la structure narrative que son écrivain a choisie en suggérant qu’il joue un rôle considérable dans le processus de réception de la littérature. Cette dernière occupera ensuite notre réflexion : nous nous interrogerons donc sur les paramètres qui déterminent la façon dont l’écrivain et le lecteur perçoivent effectivement ces œuvres littéraires. The purpose of this research, divided in three parts, is to show how History, as cognitive field, can reveal deep truths of contemporary life and thought through the art of novel. More precisely, in the first part, after briefly drawing the portrait of classic historical novel, we present seven modern novels that have as common ground important historical facts. We explain which time each novel deals with and which places it presents as sites of action of its story. We comment, as well, on the considerable historical meaning of the chosen times and places. Afterwards, we focus on the fictional characters of our corpus so as to discover how their belonging to a precise historical time influences their existence and how, consequently, the need to fathom out their world is provoked. Furthermore, we are interested in the proven relation between the power of memory that haunts the characters who are fighting so as to be reconciled with it and the construction of narrative identity, equally individual and collective. Finally, in the last part, we try to show the connection between the time of each novel and the narrative structure that each writer has chosen for it by suggesting the importance of its role in the process of the literary reception. The latter will subsequently make us wonder about the parameters that determine the way the writer and the reader receive effectively these literary works.

  • Publication . Doctoral thesis . Other literature type . 2016
    Open Access French
    Authors: 
    Moreno Regan, Omar;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Le métro de Paris, exploité par la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), compte aujourd’hui seize lignes et transporte environ 5 millions de passagers par jour. L’ensemble des infrastructures du métro est essentiellement souterrain et a été construit pour la plupart au début du XXe siècle. Environ 85% des tunnels sont composés d’une voûte en maçonnerie et de piédroits et radier en béton non armé. Certains de ces ouvrages présentent des pathologies de dégradation, notamment des fissures en clé de voûte et des discontinuités dans le contact tunnel-sol encaissant. Lors de travaux dans les tunnels ou à proximité, le comportement de la maçonnerie de la voûte est difficile à appréhender, d’une part parce que les matériaux constitutifs sont rarement étudiés de façon approfondie et d’autre part parce qu’il existe peu de modèles de calcul qui intègrent l’environnement particulier de ces tunnels. La thèse décrit un modèle de comportement permettant de représenter au mieux le comportement des voûtes en maçonnerie de tunnel. Ce modèle a été implanté dans un code de calcul par éléments finis, afin de pouvoir évaluer l’influence de travaux à proximité. Pour cela, un modèle existant dans la littérature a été choisi et adapté : le comportement des voûtes en maçonnerie est représenté par une loi de comportement qui combine une technique d’homogénéisation de la maçonnerie et une loi d’endommagement isotrope décrivant l’évolution des propriétés mécaniques des matériaux constitutifs, ce qui permet de reproduire de façon implicite le comportement non linéaire orthotrope de la voûte ; le comportement des piédroits et du radier est représenté par une loi d’endommagement isotrope. Le modèle proposé, implanté dans le code de calcul CESAR-LCPC, permet de reproduire le mécanisme de ruine d’un tunnel par la formation de rotules. Parallèlement au travail de modélisation, la thèse présente une campagne d’essais de laboratoire qui caractérise les matériaux constitutifs de la voûte et des piédroits et du radier, et qui donne la valeur des paramètres du modèle. Ces essais ont été réalisés sur des éprouvettes issues de carottes prélevées in situ. Enfin, le modèle numérique, alimenté par les caractéristiques mécaniques issues des essais en laboratoire, est utilisé pour simuler la réponse d’un tunnel en maçonnerie à des chargements appliqués à proximité. Cette modélisation a été conduite sur deux cas d’étude concernant le réseau du métro parisien The Paris subway system, operated by the Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), has sixteen lines and carries about 5 million passengers daily. The infrastructure is mostly underground and was built predominantly in the early twentieth century. About 85% of the tunnels are built with a masonry vault and unreinforced concrete sidewalls and slab. Some of these structures show degradation pathologies, notably cracks at the crown of the tunnel and discontinuities at the tunnel – soil interface. When civil engineering works are carried out in the tunnels or nearby, the behavior of the masonry vault is difficult to predict, firstly because the constitutive materials of the tunnel are rarely thoroughly studied and secondly because there are few models that incorporate the particular behavior of these tunnels. The thesis describes a model that represents the behavior of the masonry tunnel vaults. This model was implemented in a finite element code in order to assess the influence of nearby engineering works. In the selected approach, an existing model was selected from the literature and adapted to our study: the behavior of the masonry vault is represented by the selected model that combines a homogenization technique for the masonry and an isotropic damage law describing the evolution of the mechanical properties of each component, thus reproducing implicitly the nonlinear orthotropic behavior of the vault; the behavior of the sidewalls and slab is represented by an isotropic damage law. The proposed model, implemented in the computer code CESAR-LCPC, reproduces the failure mechanism of a tunnel by the formation of hinges. Alongside the modeling work, a laboratory test campaign was undertaken to characterize the materials of the vault, sidewalls and slab, and to estimate the model parameters. These tests were carried out on specimens taken from cores extracted in situ. Finally, the numerical model, along with the characteristics obtained from laboratory testing, is used to simulate the response of a masonry tunnel subjected to loads applied nearby in two case studies on the Paris subway system

  • French
    Authors: 
    Goudiaby, Hemmamuthé;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    In the Maya area, funerary practices are tightly linked to residential spaces. The proximity between the living and the dead is, therefore, at its apex. This situation raises a number of questions regarding the relationship between these defunct and their living heirs, inter-rogations reinforced by the high selectivity that seems to affect the sample. The residential Groups appear to be restricted areas for the dead, places that only a selected few can access according to different parameters. Amongst these, status is certainly the most prominent. It is further complexified by the existence of regional variations.This study opens with a general approach that deals with the practice of burying the dead within the house, complete with an extensive methodological discussion. A presentation of the excavation results from Naachtun’s Unit 5N6 (Guatemala) follows to illustrate the foregoing. Finally, data from several sites are statistically compared to show similarities and differencies, then discussed in light of several ethnographical studies.; Les pratiques funéraires sont, dans l’aire maya, étroitement associées aux ensembles résidentiels. La proximité entre les vivants et les morts y est donc maximale, l’espace quotidien étant tout à la fois un lieu d’habitat et un espace funéraire. Cela soulève un certain nombre de questions quant à la relation entre ces individus défunts et leurs descendants, interrogations encore renforcées par l’important degré de sélection qui semble s’exercer à l’endroit des morts. Les Groupes résidentiels sont, pour ces derniers, des lieux dont l’accès est restreint par un certain nombre de paramètres dont le plus important est sans nul doute le statut - situation complexité par l’existence de nombreuses nuances régionales.La présente étude comprend en premier lieu une discussion générale autour de la question des morts dans l’habitat, augmentée d’une discussion méthodologique approfondie concernant la fouille. Elle se poursuit avec la présentation des résultats de la fouille intensive de l’unité 5N6 de Naachtun (Guatemala), qui illustre concrètement le propos développé précédemment. Enfin, les données de différents sites sont confrontées pour mettre en évidence schémas récurrents et différences, puis discutées à la lumière de quelques exemples ethnographiques.

  • French
    Authors: 
    Bernier, Lyne;
    Publisher: HAL CCSD

    Montreal, since its inception, has undoubtedly been marked by the religious presence; the resulting urban landscape thus bears a distinctive identity. Churches and buildings of religious character, and their sites—objects of this dissertation—certainly form a major part of the city’s built landscape; they generate sense and deeply rooted symbolic values. Above being paramount in structuring the territory of Montreal, they contribute in forging the identity ofthe largest Francophone city in North America. The spreading of Catholicism was based on the establishment of a parochial network, and the wealth of religious congregations’ works intensified the catholic action in neighbourhoods marked by a large Anglican and Protestant population. From then on, the proliferation of church buildings has modeled this exceptional religious topography that also exposes the mechanisms underlying the various urbanization stages of Quebec’s metropolis. Consequently, this palimpsest reveals itself through its territorial organization and thearchitecture of its churches and buildings of religious character. Modern town planning practices must take into account these fundamental issues of preservation and valorization of the built heritage. Privatizing some of these sites and adapting them to uses not really suited to their initial symbolic and heritage values may subvert the capacity to make sense of the urban landscape by obliterating a number of landmarks that formerly facilitated its understanding. This doctoral research revolves around three great periods. The first one considers the forming and expansion of Francophone Catholicity representations in Montreal’s landscape; the second period is characterized by the dissemination of new catholic representations that correspond to new identity-related issues; and the last period recounts the vagaries of the church heritagization process initiated in the seventies.; Depuis sa fondation, la présence religieuse marque indéniablement Montréal ; son paysage urbain est ainsi porteur d'une identité distinctive. Les églises et les bâtiments à caractère religieux catholiques et leurs sites — objets de notre thèse — forment effectivement une partie importante de son paysage construit ; ils génèrent du sens et ancrent des valeurs symboliques.Ils ont été déterminants dans la structuration du territoire montréalais en plus de contribuer àforger l'identité de la plus grande ville francophone en Amérique du Nord.La diffusion du catholicisme a été tributaire de la constitution d'un réseau paroissial d'une part, puis le foisonnement des oeuvres des congrégations religieuses a permis d'autre part de consolider l'action catholique dans des quartiers marqués par une forte présence anglicane et protestante. Depuis, la multiplication des églises a façonné cette géographie religieuse unique qui témoigne en outre des mécanismes à la base des phases d'urbanisation de la métropole duQuébec. Par conséquent, le palimpseste ainsi constitué se révèle à travers son organisation territoriale et dans l'architecture des églises et des bâtiments à caractère religieux.Aujourd'hui, la conservation et la mise en valeur de ce patrimoine bâti constituent des enjeux fondamentaux de la pratique urbanistique. La privatisation de plusieurs de ces sites et leur affectation à des usages peu appropriés pour supporter leurs valeurs symboliques etpatrimoniales initiales peuvent miner la capacité de faire sens du paysage urbain en oblitérantun certain nombre des repères qui permettaient autrefois sa compréhension.Notre thèse est construite autour de trois grandes périodes. La première relate la structuration et l'expansion des représentations de la catholicité francophone dans le paysage montréalais ;la seconde est caractérisée par la diffusion de nouvelles représentations catholiques qui correspondent à de nouveaux enjeux identitaires ; enfin, la dernière période rend compte des aléas de la patrimonialisation des églises qui s'amorce au cours des années 1970.

  • French
    Authors: 
    PERREAUX Nicolas;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Cette thèse porte sur les liens entre écriture, dynamique sociale et perception du monde au Moyen Âge, depuis le VIIe jusque vers le XIIIe siècle. Elle repose sur l’examen d’un corpus numérisé de 150 000 documents diplomatiques (CEMA), l’exploitation systématique de la Patrologie latine, le dépouillement chronologique de près de 520 000 chartes, ainsi que sur un corpus de près de 9 000 édifices romans (Zodiaque). Un parcours théorique y est tout d’abord présenté (scripturalité, linguistique et perception du monde, humanités numériques et traitements statistiques, cohérence et fragmentation du féodalisme), sous forme de prolégomènes, permettant de dégager certains présupposés mais aussi d’articuler la production des observations et les analyses qui suivent.L’examen des interactions entre ces différentes structures documentaires, via des procédures automatisées inspirées de la fouille de données, de la cartographie numérique et du Data / Text Mining (dont certaines méthodes et programmes développés pour la thèse), permet par la suite de dégager différentes phases de la dynamique inégale de l’Europe médiévale, comme autant de moments dans lesquels le texte n’est pas seulement un support de transaction, mais aussi un dispositif de transformation de la société et du monde, à la sémantique évolutive. L’analyse fait ainsi apparaître des groupes chrono- géographiques, valant tant pour la production scripturaire comme objet, que pour son lexique ou pour les bâtiments, et dont les dynamiques différentielles s’échelonnent sur plus de quatre siècles. L’acte haut médiéval, peu révélateur de traits régionaux - bien que fortement spécifique et hétérogène en tant que corpus -, est examiné en opposition avec celui naissant dans quelques espaces (zone médiane de l’actuelle France, Catalogne, centre de la Péninsule italique), vers le milieu-la fin du IXe siècle. Les actes originaux (base de l’Artem), analysés comme un tout, montrent par ailleurs qu’à ces structures chrono- géographiques répondent des typologies d’actes (auteurs, actions, dimensions, etc), mais encore que ces groupes sont identiques à ceux dégagés à partir des chartes conservées en copie, par exemple sous la forme de cartulaires. Ces observations permettent alors de mettre en avant différents complexes sociaux qui renseignent ces différences, entre centre et périphérie, monastères et aristocratie, système domanial et seigneurial, gothique et roman, qualité de fixation et contrôle ecclésial enfin.La dernière partie du travail permet d’approfondir la sémantique de ces rapports inégaux et des actes eux-mêmes, en examinant deux réseaux lexico-sémantiques omniprésents dans les actes, autour des lemmes aqua et terra. Tandis que l’élément aquatique apparaît, sous certaines de ses formes (manifestations célestes, fontaines, larmes), comme un opérateur fondamental du transitus et de la spiritualisation du monde, la terre oscille quant à elle entre rejet, association à une chair mondaine d’une part, et d’autre part ultra- valorisation, analogie de l’ecclesia elle-même, en lien avec les saints, la Vierge ou le Christ Or, tandis que le rôle spiritualisateur de l’eau demeure très fort depuis le haut Moyen Âge, l’insistance sur l’association entre terra et ecclesia/sanctus, plutôt faible au début de notre chronologie, ne cesse de se renforcer. Sont alors abordées les transformations du vocabulaire des actes, comme écritures du monde fortement variables d’une chrono-géographie à l’autre, mais qui tendanciellement se rapprochent, en particulier au XIIIe siècle. En examinant les résonances entre l’écriture comme pratique ou représentation et ces tenues - en particulier comment les pics variables de mentions de terra correspondent aux pics de production des actes dans une zone donnée -, se dégagent ainsi graduellement un champ de sens et une structure, dans lesquels le texte de l’acte, tout comme l’eau, spiritualise les êtres et le mundus, tandis que ceux-ci sont transférés ou tout simplement liés à l’ecclesia, intégrés au sein de réseaux à la complexité grandissante, articulés par analogie. En tant que dispositifs agissant sur le monde, les actes deviennent ainsi un des catalyseurs d’une spiritualisation et d’une stabilisation inégale de celui-ci, d’une fixation ecclésiale multipolaire.; This thesis focuses on the links between writing, social dynamics and perception of the world in the Middle Ages, from the 7th to around the 13th century. It is based on the examination of a digitised corpus of 150,000 diplomatic documents (CEMA), the systematic exploitation of Patrologia Latina, the chronological analysis of nearly 520,000 charters, and a corpus of nearly 9,000 Romanesque buildings (Zodiaque). A theoretical background is first presented (scripturality, linguistics and perception of the world, digital humanities and data / text mining, coherence and fragmentation of feudalism), in the form of prolegomena, allowing us to identify certain presuppositions but also to articulate the production of the observations and the analyses that follow.The examination of the interactions between these different documentary structures, via automated procedures inspired by data mining, digital cartography and Data / Text Mining (including some of the methods and programmes developed for the thesis), subsequently makes it possible to identify different phases of the unequal dynamics of medieval Europe, as so many moments in which the text is not only a transaction support, but also a device for transforming society and the world, with evolving semantics. The analysis thus reveals chrono-geographical groups, which apply to scriptural production as an object, as well as to its lexicon or to buildings, and whose differential dynamics are spread over more than four centuries. The Early Middle Ages charters, which does not reveal much in the way of regional features - although it is highly specific and heterogeneous as a corpus - is examined in contrast to the one that emerged in some areas (the central area of present-day France, Catalonia, the centre of the Italian Peninsula), towards the middle to end of the 9th century. The original charters (the basis of the Artem), analysed as a whole, also show that these chrono-geographical structures are reflected in the typologies of acts (authors, actions, dimensions, etc.), but also that these groups are identical to those found in the charters preserved in copy, for example in the form of cartouches. These observations then make it possible to highlight different social complexes that inform these differences, between centre and periphery, monasteries and aristocracy, state and seigniorial system, Gothic and Romanesque, quality of settlement and ecclesial control finally.The last part of the work allows us to deepen the semantics of these unequal relations and of the acts themselves, by examining two lexico-semantic networks omnipresent in the acts, around the lemmas aqua and terra. While the aquatic element appears, in some of its forms (celestial manifestations, fountains, tears), as a fundamental operator of the transitus and spiritualisation of the world, the earth oscillates between rejection, association with worldly flesh on the one hand, and ultra- valorisation on the other, analogy of the ecclesia itself, in connection with the saints, the Virgin or Christ Gold, while the spiritualising role of water has remained very strong since the High Middle Ages, the insistence on the association between terra and ecclesia/sanctus, rather weak at the beginning of our chronology, continues to grow stronger. The transformations in the vocabulary of acts, as world writings that vary greatly from one chrono-geography to the next, but which tend to come closer together, particularly in the 13th century, are then discussed. By examining the resonances between writing as practice or representation and these outfits - in particular how the variable peaks of mentions of terra correspond to the peaks of production of acts in a given area - a field of meaning and structure gradually emerges, in which the text of the act, like water, spiritualises beings and the mundus, while these are transferred or simply linked to the ecclesia, integrated within networks of increasing complexity, articulated by analogy. As devices acting on the world, acts thus become one of the catalysts of an unequal spiritualisation and stabilisation of the world, of a multipolar ecclesial fixation.

  • Open Access French
    Authors: 
    Philippe Le Moigne;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
  • Publication . Doctoral thesis . 2016
    French
    Authors: 
    Fauconnier, Jean-Philippe;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    The past decade witnessed significant advances in the field of relation extraction from text, facilitating the building of lexical or semantic resources. However, the methods proposed so far (supervised learning, kernel methods, distant supervision, etc.) don't fully exploit the texts: they are usually applied at the sentential level and they don't take into account the layout and the formatting of texts.In such a context, this thesis aims at expanding those methods and makes them layout-aware for extracting relations expressed beyond sentence boundaries. For this purpose, we rely on the semantics conveyed by typographical (bullets, emphasis, etc.) and dispositional (visual indentations, carriage returns, etc.) features. Those features often substitute purely discursive formulations. In particular, the study reported here is dealing with the relations carried by the vertical enumerative structures. Although they display discontinuities between their various components, the enumerative structures can be dealt as a whole at the semantic level. They form textual structures prone to hierarchical relations.This study was divided into two parts. (i) The first part describes a model representing the hierarchical structure of documents. This model is falling within the theoretical framework representing the textual architecture: an abstraction of the layout and the formatting, as well as a strong connection with the rhetorical structure are achieved. However, our model focuses primarily on the efficiency of the analysis process rather than on the expressiveness of the representation. A bottom-up method intended for building automatically this model is presented and evaluated on a corpus of PDF documents.(ii) The second part aims at integrating this model into the process of relation extraction. In particular, we focused on vertical enumerative structures. A multidimensional typology intended for characterizing those structures was established and used into an annotation task. Thanks to corpus-based observations, we proposed a two-step method, by supervised learning, for qualifying the nature of the relation and identifying its arguments. The evaluation of our method showed that exploiting the formatting and the layout of documents, in combination with standard lexico-syntactic features, improves those two tasks.; Ces dernières années de nombreux progrès ont été faits dans le domaine de l'extraction de relations à partir de textes, facilitant ainsi la construction de ressources lexicales ou sémantiques. Cependant, les méthodes proposées (apprentissage supervisé, méthodes à noyaux, apprentissage distant, etc.) n’exploitent pas tout le potentiel des textes : elles ont généralement été appliquées à un niveau phrastique, sans tenir compte des éléments de mise en forme.Dans ce contexte, l'objectif de cette thèse est d'adapter ces méthodes à l'extraction de relations exprimées au-delà des frontières de la phrase. Pour cela, nous nous appuyons sur la sémantique véhiculée par les indices typographiques (puces, emphases, etc.) et dispositionnels (indentations visuelles, retours à la ligne, etc.), qui complètent des formulations strictement discursives. En particulier, nous étudions les structures énumératives verticales qui, bien qu'affichant des discontinuités entre leurs différents composants, présentent un tout sur le plan sémantique. Ces structures textuelles sont souvent révélatrices de relations hiérarchiques. Notre travail est divisé en deux parties. (i) La première partie décrit un modèle pour représenter la structure hiérarchique des documents. Ce modèle se positionne dans la suite des modèles théoriques proposés pour rendre compte de l'architecture textuelle : une abstraction de la mise en forme et une connexion forte avec la structure rhétorique sont faites. Toutefois, notre modèle se démarque par une perspective d'analyse automatique des textes. Nous en proposons une implémentation efficace sous la forme d'une méthode ascendante et nous l'évaluons sur un corpus de documents PDF. (ii) La seconde partie porte sur l'intégration de ce modèle dans le processus d'extraction de relations. Plus particulièrement, nous nous sommes focalisés sur les structures énumératives verticales. Un corpus a été annoté selon une typologie multi-dimensionnelle permettant de caractériser et de cibler les structures énumératives verticales porteuses de relations utiles à la création de ressources. Les observations faites en corpus ont conduit à procéder en deux étapes par apprentissage supervisé pour analyser ces structures : qualifier la relation puis en extraire les arguments. L'évaluation de cette méthode montre que l'exploitation de la mise en forme, combinée à un faisceau d'indices lexico-syntaxiques, améliore les résultats.

  • French
    Authors: 
    Séverin-Fabiani, Tatiana;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Synchrotron photoluminescence imaging has emerged as a promisingmethod to study heterogeneous materials,composed of inorganic and organic compounds as those in ancient materials sciences.During this Ph.D., we have further developed the existing photoluminescencemicroscopy set-up of the DISCO beamline at the SOLEIL synchrotron, to identify new photoluminescence markers that allow characterizing physico-chemical processes taking place during the manufacturing or alteration processes of ancient materials. This work led to the development of an optimized multi-spectral microscopy set-up. The optical development of an homogeneous illumination, the optimisation of detection and the radiometric calibration of the set-up led to quantitative photoluminescence images. This set-up has been optimized to respond at best to archaeological and cultural heritage questions with a topological, chemical, electronic and crystalline analysis. Those new instrumental developments were tested on real systems made of wide-bandgap semiconductors. By studying historical artists' pigments composed of zinc oxide (ZnO), we have shown that the photoluminescence properties allow discriminating homogeneous pigments at macro-scale from the heterogeneity oh the photoluminescence response at the grain scale. Two copperbasedarchaeological artefacts and a bronze slag were studied. Particularly, the study of cuprous oxide (Cu2O) pointed out the considerable interest of multi-spectral photoluminescence analysis to retrieve the operational sequence of metallurgy and to provide new information for a better understanding of alteration processes.This work demonstrated the potential of this new methodology and the interest to develop such a method for ancient materials, that are characterized by a strong heterogeneity at successive scales.; L'imagerie de photoluminescence synchrotron apparaît comme uneméthode particulièrement prometteuse pour l’étude de matériaux hétérogènesmêlant composés minéraux et organiques, comme ceux des sciences des matériaux anciens.Au cours de ce travail de thèse, nous avons développé le dispositif de microscopie de photoluminescence existant de la ligne DISCO du synchrotron SOLEIL afin d’identifier de nouveaux marqueurs de photoluminescence permettant de caractériser des processus physico-chimiques intervenant pendant la fabrication ou l’altération des matériaux anciens. Ces travaux ont conduit au développement d'un système de microscopie multi-spectrale optimisé. Le développement optique d'une illumination homogène, l’optimisation de la détection et la calibration radiométrique du dispositif ont mené à l’obtention d’images de photoluminescence quantitatives.Ce dispositif a été optimisé pour répondre au mieux à des problématiques archéologiques et patrimoniales avec une analyse topologique, chimique et des structures électronique et cristalline. Ces nouveaux développements ont été testés dans le cadre de systèmes d’étude réels composés de semi-conducteurs à grand gap. En étudiant des pigments d’artiste historiques composés d’oxyde de zinc (ZnO), nous montrons que les propriétés de photoluminescence du ZnO permettent de discriminer des pigments homogènes à macro-échelle, par l’hétérogénéité de photoluminescence à micro-échelle. Deux artefacts archéologiques en alliage de cuivre et un résidu en bronze ont été étudiés. L’étude en particulier du Cu2O en microscopie de photoluminescence multi-spectrale a mis en évidence l’apport de l’analyse par photoluminescence pour reconstruire la chaîne opératoire de métallurgie et apporter de nouvelles informations dans la compréhension des processus d’altération.Ces travaux ont démontré le potentiel de cette nouvelle méthodologie etl’intérêt de développer une telle approche au champ d’application desmatériaux anciens, matériaux présentant une forte hétérogénéité sur plusieurséchelles successives.

  • Open Access French
    Authors: 
    Samsel, Mathilde;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
    Project: ANR | GRAVETT'OS (ANR-15-CE33-0004)

    La fin du Pléistocène et le début de l’Holocène sont marqués par des bouleversements environnementaux d’une ampleur et d’une intensité exceptionnelles en Europe de l’Ouest. Ces quelque huit millénaires ont été scindés en périodes chronoculturelles principalement à partir de critères typotechnologiques de l’industrie lithique, correspondant au Paléolithique final, et au premier et au second Mésolithique. L’identité biologique des groupes humains de cette période n’avait jusqu’alors jamais été étudiée de façon spécifique et la réalité anthropologique de ces partitions pose question. À partir d’un corpus réactualisé de 70 sites couvrant les territoires actuels de la France, de l’Allemagne, de la Belgique, du Luxembourg, de la Suisse, de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal, ce sont 617 spécimens pour les restes osseux et 251 pour les restes dentaires qui ont été analysés. Des caractéristiques squelettiques ont été enregistrées et analysées selon un protocole unique : proportions squelettiques comme la stature, l’indice brachial et l’indice crural, morphométrie crânienne et mandibulaire, analyse par morphométrie géométrique de la conformation du neurocrâne et variations anatomiques non métriques crâniennes et dentaires. L’ensemble des données recueillies a fait l’objet de traitements statistiques adaptés, descriptifs, multivariés et exploratoires. Parmi les résultats obtenus, l’analyse métrique et morphologique de la mandibule révèle des changements microévolutifs de la morphologie mandibulaire en lien avec l’intensification de l’élargissement du spectre des ressources consommées au cours du Mésolithique. Un fonctionnement différent des groupes est proposé entre ceux établis sur les zones côtières et les continentaux. Les groupes côtiers seraient organisés selon un système plutôt fermé, traduit par la structuration régionale des données anthropobiologiques, alors que les groupes continentaux, bien qu’ayant un ancrage local, possèderaient des réseaux d’échanges plus larges et/ou plus réguliers. Enfin, la permanence des groupes humains du Paléolithique final au Mésolithique est avancée, ainsi qu’au sein des zones côtières durant tout le Mésolithique, alors qu’une discontinuité populationnelle entre premier et second Mésolithique est mise en évidence dans l’aire continentale. L’hypothèse d’une arrivée de nouveaux groupes depuis les régions situées plus à l’est, poussés par la progression néolithique en Europe centrale à partir du VIIème millénaire cal BC est avancée, rejoignant un des scenarii proposés à partir de l’analyse de l’ADN ancien. Environmental changes of exceptional magnitude and intensity occurred during the Late Pleistocene and the Early Holocene in Western Europe. These- some eight millennia- have been divided into chronocultural periods based on typotechnological lithic industries, corresponding to the Late Palaeolithic and the Early and Late Mesolithic. The biological identity of the human groups from this lengthy period of time has never previously been studied in a systematic way, and the anthropological meaning of these divisions remains unclear. In order to fill this gap in knowledge, this thesis presents the results of analyses of an up-to-date sample of 617 skeletal specimens and 251 dental remains covering 70 sites from France, Germany, Belgium, Luxembourg, Switzerland, Italy, Spain and Portugal. Skeletal characteristics, including skeletal proportions- stature, brachial and crural indices -, cranial and mandibular morphometrics, geometric morphometric analysis of the neurocranium, and non-metric skeletal and dental traits were recorded and analysed using a single protocol. All data collected were subjected to suitable descriptive, multivariate and exploratory statistical treatments. Among the results obtained, the metric and morphological analysis of the mandible reveals micro-evolutionary morphological changes related to the intensified exploitation of a broader spectrum of food resources during the Mesolithic. Human groups in coastal zones differ from those located further inland. Coastal groups evince a rather closed system, reflected by a regional structure of bioanthropological data, whereas inland groups, while locally based, are characterized by broader and/or more regular networks of population interaction. Finally, there appears to be continuity between human groups from the Late Palaeolithic to the Early Mesolithic, as well as throughout the Mesolithic in coastal areas, while population discontinuity between the Early and Later Mesolithic is highlighted in the continental area. The arrival of new groups from areas further east, driven by Neolithic population advances through Central Europe from the 7th millennium BC cal is hypothesised, similar to one of the scenarios proposed from the analysis of aDNA.

  • Open Access French
    Authors: 
    Coutelas, Arnaud;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    La recherche pétroarchéologique sur les mortiers de chaux gallo-romains s'appuie sur une méthodologie analytique simple, fondée sur les observations en microscopie optique en transmission, apportant le maximum d'informations sur le matériau et les différentes étapes de sa chaîne opératoire. Ce travail nous a permis de tracer les traits généraux du métier (les pratiques communes des structores et tectores antiques), d'établir les relations entre les compositions des mortiers et leurs fonctions architecturales « primaires » et « secondaires », puis de percevoir quels sont les marqueurs et les motivations des adaptations de recettes. L'importance de l'environnement géologique est démontrée, puisqu'il induit des choix économiques et techniques, obligeant parfois au remplacement de matières premières. Il pose aussi les limites géographiques de « l'intérêt » de la propagation des « innovations », souvent liées à des problèmes locaux d'approvisionnement en matières premières. Les notions de propriétés « voulues », « manquées » et « involontaires » permettent toutefois de comprendre ce qui, dans le système complexe du métier du mortier de chaux, sera générateur de durabilité ou au contraire de variabilité des recettes, en réponse à la qualité apparente et immédiate du matériau. Actuellement, seule une étude des mortiers selon leur emploi et pour une « région » restreinte permet de percevoir des évolutions chronologiques à valeur de datation. L'étude des mortiers de construction des édifices de la ville d'Arles apparaît en ce sens exemplaire : des mortiers issus d'un même patrimoine local montrent des utilisations parfaitement circonscrites dans le temps, nous permettant d'avancer des hypothèses de datation pour des maçonneries mal datées ou à datation encore sujette à controverse. Petro-archaeological research on Gallo-Roman lime mortars is based on a simple analytical methodology: observations with optical microscopy in transmission, which brings us a maximum of data about the material and the various stages of the “chaîne opératoire”. This work enabled us to draw the general features of the craftmanship (common practices of the ancient structores and tectores), to establish the relations between mortar composition and its “primary” and “secondary” architectural function, then to perceive what are the markers and motivations of the formula adaptations. The importance of the geological environment is shown, because it induces economic and technical choices, requiring sometimes raw material replacement. It poses also the geographical limits of the innovations propagation, often related to local problems of raw materials supply. The concepts of “wanted”, “missed” and “involuntary” properties make it possible however to understand what, in the complex system of the trade of the lime mortar, will be generating of formula durability, or a contrario of formula variability, in answer to the apparent and immediate material quality. Currently, only a mortars study according to their employment and for a restricted “area” makes it possible to perceive chronological evolutions with value of dating. The study of the construction mortars in Arelate (Arles, France) appears exemplary: mortars resulting from the same local inheritance show perfectly circumscribed uses in time, enabling us to advance assumptions of dating for badly dated masonries or to date masonries still prone to controversy.

Send a message
How can we help?
We usually respond in a few hours.