Advanced search in
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
3 Research products, page 1 of 1

  • Other research products
  • 2013-2022
  • European Commission
  • French
  • HAL-IRD

Relevance
arrow_drop_down
  • Other research product . Other ORP type . 2013
    French
    Authors: 
    SCHPUN Mônica, Raisa; Fry, Peter; Boyer, Véronique; Herrenschmidt, Olivier; Hoffmann, Odile; De L'Estoile, Benoît; Maggie, Yvonne; Veran, Jean-François; Pantoja, Mariana Ciavatta; de Pablo, Elisabeth; +2 more
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
    Project: EC | CONVERGENCE (257123)

    Fonds audiovisuel issu d'une coopération entre Mônica Raisa Schpun (EHESS) et le programme "ESCoM-AAR" (Equipe Sémiotique Cognitive et nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche; 2007 - 2016).; Le CRBC et l’UMR Mondes Américains présentent leur nouvelle revue électronique "Brésil(s) – Sciences humaines et sociales". Éditée par le Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain (CRBC-Mondes Américains/EHESS), elle est publiée par les Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme. Elle prend la suite des Cahiers du Brésil Contemporain fondés en 1987 par Ignacy Sachs et dirigés jusqu'en 2010 par Marion Aubrée. Cette publication semestrielle, ouverte à toutes les disciplines, a pour objectif de faire connaître une pluralité de thèmes et d’approches, notamment dans une visée comparatiste. Il s’agit de (re)placer le Brésil, son histoire, sa société, ses espaces dans des perspectives plus larges issues de débats théoriques et de recherches empiriques capables d’en renouveler l’analyse et la perception. Chaque numéro comporte un dossier thématique et un Varia composés, l’un et l’autre, d’articles inédits. Objectifs scientifiques: Le rôle que tient le Brésil dans le monde contemporain n’est plus à démontrer. Cette économie dite « émergente », confrontée à l’un des plus importants défis écologiques de la planète, est aussi un riche laboratoire politique de la démocratie, des luttes contre la pauvreté et contre la discrimination raciale, même si les disparités sociales et les violences qu’elles engendrent restent une part de son quotidien. Mieux connaître ce territoire exceptionnel et les multiples ensembles internationaux dans lesquels il s’insère est, plus que jamais, une nécessité : de nombreux paradigmes de la modernité et de la postmodernité s’y sont forgés. C’est à cette tâche que la revue Brésil(s). Sciences humaines et sociales se consacre. De plus, la revue se veut une plateforme de la recherche brésilianiste internationale et souhaite multiplier les mises en perspectives, les commentaires croisés, les confrontations. Une série d’événements, liés à son calendrier éditorial, renforcent ces échanges. La parution de chaque nouveau numéro est l’occasion d’une rencontre internationale (atelier, journée d’étude, colloque) et, une fois par mois, un « Midi de Brésil(s) » offre à un brésilianiste reconnu l’occasion de dialoguer avec un public d’autant plus large que la conférence est mise en ligne sur le site des Archives audiovisuelles de la recherche (Fondation Maison des sciences de l’Homme).

  • French
    Authors: 
    Sailler, Sylvain; Bertrand, Véronique; Walpersdorf, Andrea;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
    Project: EC | EPOS (262229)

    La construction du réseau sismologique et géodésique français Résif a été lancée en 2009 pour fédérer, moderniser et développer les moyens d’observation géophysique de la Terre interne. Cette infrastructure de recherche nationale est aujourd'hui intégrée à l'infrastructure européenne EPOS et participe activement à sa réalisation et à son évolution. Par ailleurs, certaines composantes de Résif-Epos font partie de structures fédératives à l’échelle mondiale.Résif-Epos se base à la fois sur des réseaux permanents et sur des parcs d’instruments mobiles pour effectuer des mesures sismologiques, géodésiques et gravimétriques continues. Les données recueillies révèlent la structure et les déformations de notre planète. Elles contribuent également à la gestion durable des ressources naturelles et à la maîtrise des risques naturels d’origine tellurique.En sismologie, Résif-Epos développe un réseau permanent et dense de près de 200 capteurs à large bande passante sur l’ensemble du territoire métropolitain. Pour le compléter, le réseau accélérométrique permanent dispose de capteurs plutôt dédiés à l’étude des mouvements forts et localisés dans les zones les plus sismiques en métropole et Outre-Mer.Ces réseaux permettent aux chercheurs de mieux connaître et d'imager l'intérieur de la Terre depuis la croûte jusqu’au noyau terrestre. Outils de base pour le suivi en temps réel de l’activité sismique, ils aident également à estimer l'aléa sismique, c’est-à-dire la probabilité qu'une secousse dépasse un certain seuil en un lieu et sur une durée donnés.Résif-Epos intègre également un réseau permanent de stations géodésiques. Capables de mesurer des vitesses de déplacement du sol de l’ordre de quelques dixièmes de millimètres par an, elles permettent de suivre les déformations de l’écorce terrestre et les processus à l’origine des reliefs et de la sismicité, notamment au niveau des failles.Résif-Epos dispose par ailleurs de gravimètres qui mesurent les variations infimes du champ de pesanteur et permettent d’étudier la répartition et la dynamique des masses à l’intérieur de la Terre.En complément de ces réseaux permanents, Résif-Epos coordonne différents parcs d’instruments mobiles qui permettent de densifier temporairement les mesures en France ou dans des zones à fort intérêt scientifique en Europe ou dans le Monde. Ouverts à toute la communauté scientifique académique, ils proposent des équipements variés, modernes et parfois exceptionnels, comme un gravimètre absolu basé sur la chute d’atomes froids. Un système d'information performant gère la dizaine de téraoctets de données collectée annuellement. Les données brutes sont analysées, validées puis centralisées afin d’être sauvegardées et mises à disposition en temps réel et gratuitement, suivant une politique de science ouverte. Chaque année, des dizaines de millions de requêtes sont effectuées sur les serveurs par des scientifiques du monde entier.L'Institut National des Sciences de l'Univers du CNRS coordonne le consortium Résif-Epos, composé de la majorité des universités et organismes français concernés par la recherche en Géosciences. Plus d'une centaine de chercheurs, ingénieurs et techniciens collaborent au quotidien pour faire de Résif-Epos un formidable outil scientifique au service de la communauté mondiale des sciences de la Terre.

  • French
    Authors: 
    SOUTY, Jérôme; AGIER, Michel; Peralva, Angelina; Frúgoli, Heitor Jr.; Birman, Patricia; van de Port, Mattijs; SCHPUN Mônica, Raisa; de Pablo, Elisabeth; MARC, Mathilde; AH-HEE-AYAN, Kévin; +4 more
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France
    Project: EC | CONVERGENCE (257123)

    Fonds audiovisuel issu d'une coopération entre Mônica Raisa Schpun (EHESS) et le programme "ESCoM-AAR" (Equipe Sémiotique Cognitive et nouveaux Médias - Archives Audiovisuelles de la Recherche; 2007 - 2016).; Éditée par le Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain (CRBC-Mondes Américains/EHESS), Brésil(s). Sciences humaines et sociales est une revue française et en français sur le Brésil. Elle prend la suite des Cahiers du Brésil Contemporain fondés en 1987 par Ignacy Sachs et dirigés jusqu'en 2010 par Marion Aubrée. Publiée par les Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, la revue devient - à partir du numéro 9 - accessible en accès libre sur revues.org . Cette publication semestrielle, ouverte à toutes les disciplines, a pour objectif de faire connaître une pluralité de thèmes et d’approches, notamment dans une visée comparatiste. Il s’agit de (re)placer le Brésil, son histoire, sa société, ses espaces dans des perspectives plus larges issues de débats théoriques et de recherches empiriques capables d’en renouveler l’analyse et la perception. Chaque numéro comporte un dossier thématique et un Varia composés, l’un et l’autre, d’articles inédits. Objectifs scientifiques : Le rôle que tient le Brésil dans le monde contemporain n’est plus à démontrer. Cette économie dite « émergente », confrontée à l’un des plus importants défis écologiques de la planète, est aussi un riche laboratoire politique de la démocratie, des luttes contre la pauvreté et contre la discrimination raciale, même si les disparités sociales et les violences qu’elles engendrent restent une part de son quotidien. Mieux connaître ce territoire exceptionnel et les multiples ensembles internationaux dans lesquels il s’insère est, plus que jamais, une nécessité : de nombreux paradigmes de la modernité et de la postmodernité s’y sont forgés. C’est à cette tâche que la revue Brésil(s). Sciences humaines et sociales se consacre. De plus, la revue se veut une plateforme de la recherche brésilianiste internationale et souhaite multiplier les mises en perspectives, les commentaires croisés, les confrontations. Une série d’événements, liés à son calendrier éditorial, renforcent ces échanges. La parution de chaque nouveau numéro est l’occasion d’une rencontre internationale (atelier, journée d’étude, colloque) et, une fois par mois, un « Midi de Brésil(s) » offre à un brésilianiste reconnu l’occasion de dialoguer avec un public d’autant plus large que la conférence est mise en ligne sur le site du programme des Archives audiovisuelles de la recherche (ESCoM/FMSH).

Send a message
How can we help?
We usually respond in a few hours.