Advanced search in
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
15 Research products, page 1 of 2

  • Other research products
  • FR
  • HAL-ENS-LYON
  • Publikationer från Stockholms universitet
  • COVID-19

10
arrow_drop_down
Date (most recent)
arrow_drop_down
  • Other research product . Other ORP type . 2022
    English
    Authors: 
    Abbès, Makram; Bonnefoy, Laurent;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; The sixteenth issue of Arabian Humanities concludes our special focus on Omani history and society. Our journal is proud to have gathered, over two issues, an impressive and diverse set of authors thanks to the fabulous commitment of three researchers: Marion Breteau, Sterenn Le Maguer and Maho Sebiane who have for long been partners of the Centre français de recherche de la Péninsule Arabique (CEFREPA). While the project had been launched before the Covid-19 pandemic and the end of the five-decade long reign of Sultan Qaboos, it is clear that many of the contributions have been impacted by these two historic events, if only through access to the field in Oman or by providing chronological milestones.In the Sultanate like elsewhere in the Arabian Peninsula, issues linked to travel have become an important matter for foreign researchers. The closure of airports due to the pandemic, the health procedures (however legitimate), and even certain specific costs have complicated our collective capacity to have access to the societies that we study. They have limited the possibility to carry out excavations for archaeologists, discover new archives or even interact, more or less formally, with colleagues who work in universities or academic institutions of the Arabian Peninsula and participate in scientific conferences.In that context, the CEFREPA’s very existence is more than ever an asset. As a French research center which has always valued its permanent presence in the Arabian Peninsula for more than four decades (first in Yemen, then in Saudi Arabia and finally in Kuwait, and has been able to establish partnerships to send researchers for long periods of time in the United Arab Emirates and in Oman), it remains a most relevant tool to reinforce local partnerships and establish fruitful observation posts. It is largely through mutual trust and patience, long standing relationships and collaborations with institutions and actors of the societies we work on, and most importantly we work with, that fieldwork makes full sense. The publications of this issue, focusing on Oman or other areas, are yet another testimony of a philosophy and methodology that despite various crises and difficulties, continues to structure our journal.

  • Other research product . Other ORP type . 2022
    French
    Authors: 
    Le Naour, Gwenola; Taïeb, Emmanuel;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Entretien, paru dans : Quaderni 2022/2 (106), pp.119-134. ⟨10.4000/quaderni.2325⟩; Entretien avec Gwenola Le Naour, co-coordinatrice avec Sébastien Gardon et Amandine Gautier de "La santé globale au prisme de l’analyse des politiques publiques, éditions Quæ, Update Sciences & technologies, 2020."Paru dans : Quaderni, 2022/2 (106), pp.119-134. ⟨10.4000/quaderni.2325⟩

  • French
    Authors: 
    Guichard, Éric;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; "Le numéro 10 d'Études Digitales a été façonné en deux parties, séparées par un intermède composé d'entretiens. La première concentre les questions théoriques qu'alimentent l'histoire, les statuts de la cartographie et de la visualisation, leurs fonctions intellectuelles, les débats qu'elles induisent chez les savants d'aujourd'hui : que sont le monde, la culture, le savoir ? Trois articles, écrits par Boris Beaude, Patrick Flandrin et Jean Dhombres explorent ces questions. Elles sont suivies de deux autres : comment écrire ce monde, ces mondes de la façon la plus juste (à tous les sens du terme), la plus contemporaine ? Jean-Luc Pinol et Olaf Avenati y répondent en s'appuyant sur les aspects les plus lugubres de l'histoire récente et sur le design. Suit l'intermède, composé de deux entretiens réalisés avec Pierre Dubreuil et Patrice Abry, qui témoignent de formes quasi-industrielles de la cartographique et de leurs apports heuristiques. La seconde partie illustre la première en tentant de répondre à la question « quels voyages, quelles navigations nous permettent les cartes et visualisations actuelles » ? Mathilde Labbé, accompagnée de Julie Aucagne, Pascale Kuntz, Florent Laroche et Vincent Raveneau nous fait découvrir les interactions entre les écrivains et politiques au 19e siècle. Sébastien Biniek, avec Guillaume Touya et Gilles Rouffineau, nous dévoile la puissance politique de la typographie dans les outils grand-public du Géoweb. Dario Rodighiero conjugue art et algorithmes pour fabriquer des visualisations les plus égalitaires possibles. Patricia Loué, artiste dont l'oeuvre s'inspire beaucoup de cartographie, tisse des liens entre littérature, esthétique et cet univers de la cartographie et de la visualisation souvent associé aux ingénieurs ou aux spécialistes des sciences « exactes ». Éric Guichard conclut en détaillant la proximité entre cartographes dotés de réflexivité et « lettrés du numérique ». Il précise alors comment la cartographie nous aide à penser l'écriture du monde en un sens scientifique. "

  • French
    Authors: 
    Théret, Bruno; Gouarné, Isabelle; Hauchecorne, Mathieu; Labrousse, Agnès; Monneau, Emmanuel; Vion, Antoine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Entretien avec Théret Bruno, réalisé par Isabelle Gouarné, Mathieu Hauchecorne, Agnès Labrousse, Emmanuel Monneau et Antoine Vion, Politix, 2021/2 (n° 134), p. 109-128; This Interview (with Bruno Théret) follows in the wake of those conducted with Nadine Levratto and Michael Zemmour published in the first volume of this special report. Bruno Théret, a macroeconomist and specialist in economic policy analysis, revisits the analyses he conducted with Bruno Jobert on the neoliberal turn in French public policies to analyze the policies implemented since Emmanuel Macron came to power, and the apparent disruption induced by the pandemic. He also discusses Robert Boyer’s latest proposals on the status of the “anthropogenetic mode of development,” as well as the future of federalism in Europe.; Entretien avec Théret Bruno, réalisé par Isabelle Gouarné, Mathieu Hauchecorne, Agnès Labrousse, Emmanuel Monneau et Antoine Vion, Politix, 2021/2 (n° 134), p. 109-128

  • French
    Authors: 
    ALLIO, Fiorella; Bodolec, Caroline; Capdeville, Catherine; Chicharro, Gladys; Herrou, Adeline; Vidal, Claire; VIGNY, Pierre-Jean; TICE-DSIRN, Unité; Ho, Christine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Fonds audiovisuel de l'INALCO, France, © 2021; Le 30 janvier 2021 les Taiwanais furent choqués d’apprendre le décès d’une huitième victime de la Covid-19 sur leur île après plus de huit mois passés sans deuil épidémique. Quelques jours auparavant, fait très rare, un cluster s’était déclaré dans un hôpital du nord portant le nombre des contaminations locales à 114, au demeurant très bas comparé à celui des cas importés (798). Depuis l’expansion de l’épidémie en janvier 2020, Taiwan a donc comptabilisé en un an moins de mille malades de la Covid et n’a connu aucun confinement collectif. Ces chiffres dont les proportions se maintiennent durant le printemps actuel, parlent d’eux-mêmes pour souligner une prouesse sur le plan sanitaire, elle-même accompagnée de performances aux niveaux économique, social, politique et culturel. Ce bilan, lorsqu’on le compare à la situation mondiale, n’a de cesse d’interroger. Est-il fiable ? Quels outils de transparence en garantissent la fiabilité et la praticabilité ? Et surtout comment y est-on parvenu dans le respect des droits individuels et collectifs ? Telles sont les interrogations entendues, réitérées à maintes reprises, de tous bords. Après un tour d’horizon rapide de ce cadre factuel et du contexte épidémique taiwanais résumé incluant l’évolution sanitaire, la stratégie déployée par la gouvernance et ses résultats probants, cette communication s’attardera sur les ressorts socio-culturels et institutionnels de tous ordres qui ont permis à la population de se préserver, en abordant aussi les manières de penser et d’agir collectivement observées en temps de crise. L’exposé explorera tout particulièrement le domaine des croyances et des rituels en lien avec l’épidémie, ainsi qu’avec la maladie et sa prévention, montrant combien les Taiwanais, loin d’être pris au dépourvu, se sont montrés proactifs, mobilisant des dispositifs symboliques, leurs réseaux locaux et supra-locaux et une conception du danger sanitaire réel et imaginaire, préexistant à l’arrivée de la Covid-19 de 2021 et même du SARS en 2003. Ces réflexions reposent sur les données recueillies sur place lors d’un terrain d’enquête au cours des six premiers mois de l’année 2020, poursuivi par la suite à distance, et possiblement réinvesti par un terrain au printemps 2021.

  • English
    Authors: 
    Stoll, Émilie; Capredon, Elise;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Launched in May 2020 with the support of the Institut de Recherche en Sciences Sociales sur la biodiversité dans la Caraïbe et les Amériques (IRN IRCAB), the CoronAmazon observatory is making an inventory of the social and environmental impacts of the Covid-19 epidemic in the Brazilian Amazon.

  • French
    Authors: 
    CAPREDON, ELISE; Stoll, Émilie;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Lancé en mai 2020 sous l’égide de l’Institut de Recherche en Sciences Sociales sur la biodiversité dans la Caraïbe et les Amériques (IRN IRCAB), l’observatoire CoronAmazon propose de recenser les impacts sociaux et écologiques de l’épidémie de Covid-19 en Amazonie brésilienne.

  • Other research product . Other ORP type . 2021
    French
    Authors: 
    Guillemot, François;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    En République socialiste du Viêt Nam (RSVN), rien de nouveau. Fort de son capital de sympathie pour son efficace lutte contre le coronavirus, l’Etat-Parti n’oublie pas la lutte contre cet autre « ennemi intérieur » susceptible de lui porter la contradiction. A l’approche du prochain Congrès national du PCV (du 25 janvier au 2 février 2021), le seul parti au pouvoir et le seul à être autorisé à l’exercer, journalistes et dissidents n’en finissent pas de subir la répression d’un autoritarisme revigoré par le contexte épidémique.

  • Open Access French
    Authors: 
    Premat, Christophe;
    Publisher: Stockholms universitet, Romanska och klassiska institutionen
    Countries: France, Sweden

    Publication dans le blog du Posoc19 (Pouvoirs et sociétés face au Covid-19); D'où vient la frugalité en politique ? Retour sur les négociations du sommet européen sur le plan de relance par Christophe Premat Au moment où le sommet européen aborde la question de la relance de l'économie suite aux effets de la pandémie du Covid-19, un mot revient fréquemment dans la presse française et francophone, l'adjectif "frugal". En effet, les États "frugaux" désignent les gouvernements qui contestent l'idée d'une subvention de 750 milliards d'euros pour relancer les économies, il s'agit des gouvernements de l'Autriche, de la Suède, du Danemark et des Pays-Bas rejoints par la Finlande. Au-delà de cette résistance venant du Nord de l'Europe, il est intéressant de relever ce terme qui semble introduire un clivage entre États soucieux de la stabilité budgétaire et États privilégiant la relance quel que soit le prix. Nous proposons ici de nous appuyer sur l'analyse du discours pour comprendre la circulation de ce terme qui devient une étiquette bien commode au moment où des compromis se dessinent. Dans le dictionnaire de l'Académie française, la frugalité est un mot français datant du 14e siècle et signifiant "modération, sobriété". Grosso modo, cette notion est liée à la récolte de fruits ce qui signifie qu'une personne ne consomme que ce qu'elle a récolté. Il ne s'agit pas de spéculer sur des récoltes à venir, mais bien de mettre en relation recettes et dépenses. L'adjectif frugal a une origine plus tardive, attestée au XVIe siècle et désigne un comportement où on se contente de mets simples. On voit donc dans cette dichotomie un décalage entre des pays affichant des ambitions fortes et des pays soucieux de ne pas laisser creuser les déficits. Ces États du Nord, protestants sur le plan culturel, émettent des réserves sérieuses quant à ce plan inédit de relance qui demanderait un amortissement sur des décennies. Quand la formule at -elle été lancée dans la presse francophone au cours de la crise du Covid-19? Pour répondre à cette question, nous avons utilisé le logiciel NexisUni permettant d'avoir une vue d'ensemble sur les grands bouquets de presse. En filtrant les entrées du logiciel (langue française, période restreinte à 2020), nous avons pu retracer l'émergence du pluriel "frugaux" pour les États dits frugaux. Le premier article date du 6 mars 2020 (Le Point, 740 mots, "Budget européen: Charles Michel douche les ambitions du Parlement"). Les pays dits frugaux (Suède, Danemark, Pays-Bas, Autriche) sont ainsi désignés comme étant à convaincre après le sommet européen des 20 et 21 février 2020 qui n'a pas permis d'aboutir à des compromis sur un budget européen. Le 9 mars 2020, Sabine Syfuss-Arnaud évoque dans Challenges le fait que ces États se sont autoproclamés "frugaux". Pendant tout le mois de mars, l'expression "pays dits frugaux" est reprise dans de nombreux quotidiens. Entre le 6 mars et le 20 juillet, on a 1569 articles autour de ces expressions (mis à part quelques exceptions liées à d'autres sujets). Le 26 mars 2020, l'AGEFI Hebdo évoque le "club des frugaux" pour insister sur cette résistance pour ne pas parler de fronde des États protestants sur le budget européen. Le surnom, qui vient de "Bruxelles", illustre les tensions au fil des sommets portant sur la question du budget de relance. Le 2 avril 2020, Emmanuel Beretta publie un article dans Le Point dont le titre est déjà évocateur, "Mark Rutte, l'Oncle Picsou d'Emmanuel Macron". Mark Rutte est présenté comme la tête de la fronde opposée à Emmanuel Macron. Sa position est clairement critiquée comme étant "radine", le frugalité devenant dans ce contexte la preuve d'une réticence et d'une attitude de repli égoïste. À partir du mois d'avril, les articles ont tendance à évoquer le manque de solidarité des États frugaux qui étalent leur désaccord sur le financement de la relance. Ces États refusent les Coronabonds et les propositions budgétaires.

  • Other research product . Other ORP type . 2020
    French
    Authors: 
    Collombon, Maya;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Billet de blog, COVIDAM : la Covid-19 dans les Amériques, 15 juin 2020, URL : https://covidam.institutdesameriques.fr/covid-19-au-nicaragua-la-pandemie-sous-regime-autoritaire/; Billet de blog, COVIDAM : la Covid-19 dans les Amériques, 15 juin 2020, URL : https://covidam.institutdesameriques.fr/covid-19-au-nicaragua-la-pandemie-sous-regime-autoritaire/

Advanced search in
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
15 Research products, page 1 of 2
  • Other research product . Other ORP type . 2022
    English
    Authors: 
    Abbès, Makram; Bonnefoy, Laurent;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; The sixteenth issue of Arabian Humanities concludes our special focus on Omani history and society. Our journal is proud to have gathered, over two issues, an impressive and diverse set of authors thanks to the fabulous commitment of three researchers: Marion Breteau, Sterenn Le Maguer and Maho Sebiane who have for long been partners of the Centre français de recherche de la Péninsule Arabique (CEFREPA). While the project had been launched before the Covid-19 pandemic and the end of the five-decade long reign of Sultan Qaboos, it is clear that many of the contributions have been impacted by these two historic events, if only through access to the field in Oman or by providing chronological milestones.In the Sultanate like elsewhere in the Arabian Peninsula, issues linked to travel have become an important matter for foreign researchers. The closure of airports due to the pandemic, the health procedures (however legitimate), and even certain specific costs have complicated our collective capacity to have access to the societies that we study. They have limited the possibility to carry out excavations for archaeologists, discover new archives or even interact, more or less formally, with colleagues who work in universities or academic institutions of the Arabian Peninsula and participate in scientific conferences.In that context, the CEFREPA’s very existence is more than ever an asset. As a French research center which has always valued its permanent presence in the Arabian Peninsula for more than four decades (first in Yemen, then in Saudi Arabia and finally in Kuwait, and has been able to establish partnerships to send researchers for long periods of time in the United Arab Emirates and in Oman), it remains a most relevant tool to reinforce local partnerships and establish fruitful observation posts. It is largely through mutual trust and patience, long standing relationships and collaborations with institutions and actors of the societies we work on, and most importantly we work with, that fieldwork makes full sense. The publications of this issue, focusing on Oman or other areas, are yet another testimony of a philosophy and methodology that despite various crises and difficulties, continues to structure our journal.

  • Other research product . Other ORP type . 2022
    French
    Authors: 
    Le Naour, Gwenola; Taïeb, Emmanuel;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Entretien, paru dans : Quaderni 2022/2 (106), pp.119-134. ⟨10.4000/quaderni.2325⟩; Entretien avec Gwenola Le Naour, co-coordinatrice avec Sébastien Gardon et Amandine Gautier de "La santé globale au prisme de l’analyse des politiques publiques, éditions Quæ, Update Sciences & technologies, 2020."Paru dans : Quaderni, 2022/2 (106), pp.119-134. ⟨10.4000/quaderni.2325⟩

  • French
    Authors: 
    Guichard, Éric;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; "Le numéro 10 d'Études Digitales a été façonné en deux parties, séparées par un intermède composé d'entretiens. La première concentre les questions théoriques qu'alimentent l'histoire, les statuts de la cartographie et de la visualisation, leurs fonctions intellectuelles, les débats qu'elles induisent chez les savants d'aujourd'hui : que sont le monde, la culture, le savoir ? Trois articles, écrits par Boris Beaude, Patrick Flandrin et Jean Dhombres explorent ces questions. Elles sont suivies de deux autres : comment écrire ce monde, ces mondes de la façon la plus juste (à tous les sens du terme), la plus contemporaine ? Jean-Luc Pinol et Olaf Avenati y répondent en s'appuyant sur les aspects les plus lugubres de l'histoire récente et sur le design. Suit l'intermède, composé de deux entretiens réalisés avec Pierre Dubreuil et Patrice Abry, qui témoignent de formes quasi-industrielles de la cartographique et de leurs apports heuristiques. La seconde partie illustre la première en tentant de répondre à la question « quels voyages, quelles navigations nous permettent les cartes et visualisations actuelles » ? Mathilde Labbé, accompagnée de Julie Aucagne, Pascale Kuntz, Florent Laroche et Vincent Raveneau nous fait découvrir les interactions entre les écrivains et politiques au 19e siècle. Sébastien Biniek, avec Guillaume Touya et Gilles Rouffineau, nous dévoile la puissance politique de la typographie dans les outils grand-public du Géoweb. Dario Rodighiero conjugue art et algorithmes pour fabriquer des visualisations les plus égalitaires possibles. Patricia Loué, artiste dont l'oeuvre s'inspire beaucoup de cartographie, tisse des liens entre littérature, esthétique et cet univers de la cartographie et de la visualisation souvent associé aux ingénieurs ou aux spécialistes des sciences « exactes ». Éric Guichard conclut en détaillant la proximité entre cartographes dotés de réflexivité et « lettrés du numérique ». Il précise alors comment la cartographie nous aide à penser l'écriture du monde en un sens scientifique. "

  • French
    Authors: 
    Théret, Bruno; Gouarné, Isabelle; Hauchecorne, Mathieu; Labrousse, Agnès; Monneau, Emmanuel; Vion, Antoine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Entretien avec Théret Bruno, réalisé par Isabelle Gouarné, Mathieu Hauchecorne, Agnès Labrousse, Emmanuel Monneau et Antoine Vion, Politix, 2021/2 (n° 134), p. 109-128; This Interview (with Bruno Théret) follows in the wake of those conducted with Nadine Levratto and Michael Zemmour published in the first volume of this special report. Bruno Théret, a macroeconomist and specialist in economic policy analysis, revisits the analyses he conducted with Bruno Jobert on the neoliberal turn in French public policies to analyze the policies implemented since Emmanuel Macron came to power, and the apparent disruption induced by the pandemic. He also discusses Robert Boyer’s latest proposals on the status of the “anthropogenetic mode of development,” as well as the future of federalism in Europe.; Entretien avec Théret Bruno, réalisé par Isabelle Gouarné, Mathieu Hauchecorne, Agnès Labrousse, Emmanuel Monneau et Antoine Vion, Politix, 2021/2 (n° 134), p. 109-128

  • French
    Authors: 
    ALLIO, Fiorella; Bodolec, Caroline; Capdeville, Catherine; Chicharro, Gladys; Herrou, Adeline; Vidal, Claire; VIGNY, Pierre-Jean; TICE-DSIRN, Unité; Ho, Christine;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Fonds audiovisuel de l'INALCO, France, © 2021; Le 30 janvier 2021 les Taiwanais furent choqués d’apprendre le décès d’une huitième victime de la Covid-19 sur leur île après plus de huit mois passés sans deuil épidémique. Quelques jours auparavant, fait très rare, un cluster s’était déclaré dans un hôpital du nord portant le nombre des contaminations locales à 114, au demeurant très bas comparé à celui des cas importés (798). Depuis l’expansion de l’épidémie en janvier 2020, Taiwan a donc comptabilisé en un an moins de mille malades de la Covid et n’a connu aucun confinement collectif. Ces chiffres dont les proportions se maintiennent durant le printemps actuel, parlent d’eux-mêmes pour souligner une prouesse sur le plan sanitaire, elle-même accompagnée de performances aux niveaux économique, social, politique et culturel. Ce bilan, lorsqu’on le compare à la situation mondiale, n’a de cesse d’interroger. Est-il fiable ? Quels outils de transparence en garantissent la fiabilité et la praticabilité ? Et surtout comment y est-on parvenu dans le respect des droits individuels et collectifs ? Telles sont les interrogations entendues, réitérées à maintes reprises, de tous bords. Après un tour d’horizon rapide de ce cadre factuel et du contexte épidémique taiwanais résumé incluant l’évolution sanitaire, la stratégie déployée par la gouvernance et ses résultats probants, cette communication s’attardera sur les ressorts socio-culturels et institutionnels de tous ordres qui ont permis à la population de se préserver, en abordant aussi les manières de penser et d’agir collectivement observées en temps de crise. L’exposé explorera tout particulièrement le domaine des croyances et des rituels en lien avec l’épidémie, ainsi qu’avec la maladie et sa prévention, montrant combien les Taiwanais, loin d’être pris au dépourvu, se sont montrés proactifs, mobilisant des dispositifs symboliques, leurs réseaux locaux et supra-locaux et une conception du danger sanitaire réel et imaginaire, préexistant à l’arrivée de la Covid-19 de 2021 et même du SARS en 2003. Ces réflexions reposent sur les données recueillies sur place lors d’un terrain d’enquête au cours des six premiers mois de l’année 2020, poursuivi par la suite à distance, et possiblement réinvesti par un terrain au printemps 2021.

  • English
    Authors: 
    Stoll, Émilie; Capredon, Elise;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Launched in May 2020 with the support of the Institut de Recherche en Sciences Sociales sur la biodiversité dans la Caraïbe et les Amériques (IRN IRCAB), the CoronAmazon observatory is making an inventory of the social and environmental impacts of the Covid-19 epidemic in the Brazilian Amazon.

  • French
    Authors: 
    CAPREDON, ELISE; Stoll, Émilie;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Lancé en mai 2020 sous l’égide de l’Institut de Recherche en Sciences Sociales sur la biodiversité dans la Caraïbe et les Amériques (IRN IRCAB), l’observatoire CoronAmazon propose de recenser les impacts sociaux et écologiques de l’épidémie de Covid-19 en Amazonie brésilienne.

  • Other research product . Other ORP type . 2021
    French
    Authors: 
    Guillemot, François;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    En République socialiste du Viêt Nam (RSVN), rien de nouveau. Fort de son capital de sympathie pour son efficace lutte contre le coronavirus, l’Etat-Parti n’oublie pas la lutte contre cet autre « ennemi intérieur » susceptible de lui porter la contradiction. A l’approche du prochain Congrès national du PCV (du 25 janvier au 2 février 2021), le seul parti au pouvoir et le seul à être autorisé à l’exercer, journalistes et dissidents n’en finissent pas de subir la répression d’un autoritarisme revigoré par le contexte épidémique.

  • Open Access French
    Authors: 
    Premat, Christophe;
    Publisher: Stockholms universitet, Romanska och klassiska institutionen
    Countries: France, Sweden

    Publication dans le blog du Posoc19 (Pouvoirs et sociétés face au Covid-19); D'où vient la frugalité en politique ? Retour sur les négociations du sommet européen sur le plan de relance par Christophe Premat Au moment où le sommet européen aborde la question de la relance de l'économie suite aux effets de la pandémie du Covid-19, un mot revient fréquemment dans la presse française et francophone, l'adjectif "frugal". En effet, les États "frugaux" désignent les gouvernements qui contestent l'idée d'une subvention de 750 milliards d'euros pour relancer les économies, il s'agit des gouvernements de l'Autriche, de la Suède, du Danemark et des Pays-Bas rejoints par la Finlande. Au-delà de cette résistance venant du Nord de l'Europe, il est intéressant de relever ce terme qui semble introduire un clivage entre États soucieux de la stabilité budgétaire et États privilégiant la relance quel que soit le prix. Nous proposons ici de nous appuyer sur l'analyse du discours pour comprendre la circulation de ce terme qui devient une étiquette bien commode au moment où des compromis se dessinent. Dans le dictionnaire de l'Académie française, la frugalité est un mot français datant du 14e siècle et signifiant "modération, sobriété". Grosso modo, cette notion est liée à la récolte de fruits ce qui signifie qu'une personne ne consomme que ce qu'elle a récolté. Il ne s'agit pas de spéculer sur des récoltes à venir, mais bien de mettre en relation recettes et dépenses. L'adjectif frugal a une origine plus tardive, attestée au XVIe siècle et désigne un comportement où on se contente de mets simples. On voit donc dans cette dichotomie un décalage entre des pays affichant des ambitions fortes et des pays soucieux de ne pas laisser creuser les déficits. Ces États du Nord, protestants sur le plan culturel, émettent des réserves sérieuses quant à ce plan inédit de relance qui demanderait un amortissement sur des décennies. Quand la formule at -elle été lancée dans la presse francophone au cours de la crise du Covid-19? Pour répondre à cette question, nous avons utilisé le logiciel NexisUni permettant d'avoir une vue d'ensemble sur les grands bouquets de presse. En filtrant les entrées du logiciel (langue française, période restreinte à 2020), nous avons pu retracer l'émergence du pluriel "frugaux" pour les États dits frugaux. Le premier article date du 6 mars 2020 (Le Point, 740 mots, "Budget européen: Charles Michel douche les ambitions du Parlement"). Les pays dits frugaux (Suède, Danemark, Pays-Bas, Autriche) sont ainsi désignés comme étant à convaincre après le sommet européen des 20 et 21 février 2020 qui n'a pas permis d'aboutir à des compromis sur un budget européen. Le 9 mars 2020, Sabine Syfuss-Arnaud évoque dans Challenges le fait que ces États se sont autoproclamés "frugaux". Pendant tout le mois de mars, l'expression "pays dits frugaux" est reprise dans de nombreux quotidiens. Entre le 6 mars et le 20 juillet, on a 1569 articles autour de ces expressions (mis à part quelques exceptions liées à d'autres sujets). Le 26 mars 2020, l'AGEFI Hebdo évoque le "club des frugaux" pour insister sur cette résistance pour ne pas parler de fronde des États protestants sur le budget européen. Le surnom, qui vient de "Bruxelles", illustre les tensions au fil des sommets portant sur la question du budget de relance. Le 2 avril 2020, Emmanuel Beretta publie un article dans Le Point dont le titre est déjà évocateur, "Mark Rutte, l'Oncle Picsou d'Emmanuel Macron". Mark Rutte est présenté comme la tête de la fronde opposée à Emmanuel Macron. Sa position est clairement critiquée comme étant "radine", le frugalité devenant dans ce contexte la preuve d'une réticence et d'une attitude de repli égoïste. À partir du mois d'avril, les articles ont tendance à évoquer le manque de solidarité des États frugaux qui étalent leur désaccord sur le financement de la relance. Ces États refusent les Coronabonds et les propositions budgétaires.

  • Other research product . Other ORP type . 2020
    French
    Authors: 
    Collombon, Maya;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    Billet de blog, COVIDAM : la Covid-19 dans les Amériques, 15 juin 2020, URL : https://covidam.institutdesameriques.fr/covid-19-au-nicaragua-la-pandemie-sous-regime-autoritaire/; Billet de blog, COVIDAM : la Covid-19 dans les Amériques, 15 juin 2020, URL : https://covidam.institutdesameriques.fr/covid-19-au-nicaragua-la-pandemie-sous-regime-autoritaire/

Send a message
How can we help?
We usually respond in a few hours.