Advanced search in
Research products
arrow_drop_down
Searching FieldsTerms
Any field
arrow_drop_down
includes
arrow_drop_down
Include:
23 Research products, page 1 of 3

  • 2017-2021
  • SE
  • French
  • Mémoires en Sciences de l'Information et de la Communication
  • Hal-Diderot
  • Hyper Article en Ligne
  • HAL-Inserm

10
arrow_drop_down
Date (most recent)
arrow_drop_down
  • French
    Authors: 
    Dominique Anxo; Annie Jolivet;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience

  • Closed Access French
    Authors: 
    Jakob Frie; Marco Bartocci; Pierre Kuhn;
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    AIM The aim was to determine whether preterm and full-term newborn infants could process maternal breast odour at a cortical level. METHODS Newborn infants were exposed to cloths containing their own mother's breast odour and freshly laundered control cloths for 10 seconds, while functional near-infrared spectroscopy measured cortical activation in their olfactory processing areas. We studied 45 newborn infants born at 28-41 weeks of gestation and divided them into three groups: full-term (37-41 weeks), late preterm (33-36 weeks) and very preterm (28-32 weeks). Cortical activation was defined as a regional increase of oxyhaemoglobin following maternal breast odour stimuli. RESULTS Full-term infants demonstrated bilateral activation of their olfactory cortices following exposure to maternal breast odour. Late preterm infants and very preterm boys exhibited unilateral cortical activation, unlike very preterm girls. CONCLUSION Infants born from 32 weeks, and possibly earlier, could process low concentration maternal odours at a cortical level, which suggests they were more aware of their environment. These findings could make a significant contribution to improving the sensory environment of preterm infants and improve bonding.

  • Open Access French
    Authors: 
    Premat, Christophe;
    Publisher: HAL CCSD
    Countries: France, Sweden

    Publication dans le blog du Posoc19 (Pouvoirs et sociétés face au Covid-19); D'où vient la frugalité en politique ? Retour sur les négociations du sommet européen sur le plan de relance par Christophe Premat Au moment où le sommet européen aborde la question de la relance de l'économie suite aux effets de la pandémie du Covid-19, un mot revient fréquemment dans la presse française et francophone, l'adjectif "frugal". En effet, les États "frugaux" désignent les gouvernements qui contestent l'idée d'une subvention de 750 milliards d'euros pour relancer les économies, il s'agit des gouvernements de l'Autriche, de la Suède, du Danemark et des Pays-Bas rejoints par la Finlande. Au-delà de cette résistance venant du Nord de l'Europe, il est intéressant de relever ce terme qui semble introduire un clivage entre États soucieux de la stabilité budgétaire et États privilégiant la relance quel que soit le prix. Nous proposons ici de nous appuyer sur l'analyse du discours pour comprendre la circulation de ce terme qui devient une étiquette bien commode au moment où des compromis se dessinent. Dans le dictionnaire de l'Académie française, la frugalité est un mot français datant du 14e siècle et signifiant "modération, sobriété". Grosso modo, cette notion est liée à la récolte de fruits ce qui signifie qu'une personne ne consomme que ce qu'elle a récolté. Il ne s'agit pas de spéculer sur des récoltes à venir, mais bien de mettre en relation recettes et dépenses. L'adjectif frugal a une origine plus tardive, attestée au XVIe siècle et désigne un comportement où on se contente de mets simples. On voit donc dans cette dichotomie un décalage entre des pays affichant des ambitions fortes et des pays soucieux de ne pas laisser creuser les déficits. Ces États du Nord, protestants sur le plan culturel, émettent des réserves sérieuses quant à ce plan inédit de relance qui demanderait un amortissement sur des décennies. Quand la formule at -elle été lancée dans la presse francophone au cours de la crise du Covid-19? Pour répondre à cette question, nous avons utilisé le logiciel NexisUni permettant d'avoir une vue d'ensemble sur les grands bouquets de presse. En filtrant les entrées du logiciel (langue française, période restreinte à 2020), nous avons pu retracer l'émergence du pluriel "frugaux" pour les États dits frugaux. Le premier article date du 6 mars 2020 (Le Point, 740 mots, "Budget européen: Charles Michel douche les ambitions du Parlement"). Les pays dits frugaux (Suède, Danemark, Pays-Bas, Autriche) sont ainsi désignés comme étant à convaincre après le sommet européen des 20 et 21 février 2020 qui n'a pas permis d'aboutir à des compromis sur un budget européen. Le 9 mars 2020, Sabine Syfuss-Arnaud évoque dans Challenges le fait que ces États se sont autoproclamés "frugaux". Pendant tout le mois de mars, l'expression "pays dits frugaux" est reprise dans de nombreux quotidiens. Entre le 6 mars et le 20 juillet, on a 1569 articles autour de ces expressions (mis à part quelques exceptions liées à d'autres sujets). Le 26 mars 2020, l'AGEFI Hebdo évoque le "club des frugaux" pour insister sur cette résistance pour ne pas parler de fronde des États protestants sur le budget européen. Le surnom, qui vient de "Bruxelles", illustre les tensions au fil des sommets portant sur la question du budget de relance. Le 2 avril 2020, Emmanuel Beretta publie un article dans Le Point dont le titre est déjà évocateur, "Mark Rutte, l'Oncle Picsou d'Emmanuel Macron". Mark Rutte est présenté comme la tête de la fronde opposée à Emmanuel Macron. Sa position est clairement critiquée comme étant "radine", le frugalité devenant dans ce contexte la preuve d'une réticence et d'une attitude de repli égoïste. À partir du mois d'avril, les articles ont tendance à évoquer le manque de solidarité des États frugaux qui étalent leur désaccord sur le financement de la relance. Ces États refusent les Coronabonds et les propositions budgétaires.

  • Open Access French
    Authors: 
    Flavie Coquel; Maria Joao Silva; Hervé Técher; Karina Zadorozhny; Sushma Sharma; Jadwiga Nieminuszczy; Clément Mettling; Elodie Dardillac; Antoine Barthe; Anne-Lyne Schmitz; +11 more
    Publisher: HAL CCSD
    Countries: France, Sweden

    International audience; DNA replication is an extremely complex process, involving thousands of replication forks progressing along chromosomes. These forks are requently slowed down or stopped by various obstacles, such as secondary DNA structures, chromatin-acting proteins or a lack of nucleotides. Thisslowing down, known as replicative stress, plays a central role in tumour development. Complex processes, which are not yet fully understood, are set up to respond to this stress. Certain nucleases, such as MRE11 and DNA2, degrade the neo-replicated DNA at the level of blocked forks, allowing the replication to restart. The interferon pathway is a defense mechanism against pathogens that detects the presence of foreign nucleic acids in the cytoplasm and activates the innate immune response. DNA fragments resulting from genomic DNA metabolism (repair, retrotransposition) can diffuse into the cytoplasm and activate this pathway. A pathological manifestation of this process is the Aicardi-Goutières syndrome, a rare disease characterized by chronic inflammation leading to neurodegenerative and developmental problems. In this encephalopathy, it has been suggested that DNA replication may generate cytosolic DNA fragments, but the mechanisms involved have not beencharacterized. SAMHD1 is frequently mutated in the Aicardi-Goutières syndrome as well as in some cancers, but its role in the etiology of these diseases was largely unknown. We show that cytosolic DNA accumulates in SAMHD1-deficient cells, particularly in the presence of replicative stress, activating the interferon response. SAMHD1 is important for DNA replication under normal conditions and for the processing of stopped forks, independent of its dNTPase activity. In addition, SAMHD1 stimulates the exonuclease activity of MRE11 in vitro. When SAMHD1 is absent, degradation of neosynthesized DNA is inhibited, which prevents activation of the replication checkpoint and leads to failure to restart the replication forks. Resection of the replication forks is performed by an alternative mechanism which releases DNA fragments into the cytosol, activating the interferon response. The results obtained show, for the first time, a direct link between the response to replication stress and the production of interferons. These results have important implications for our understanding of the Aicardi-Goutières syndrome and cancers related to SAMHD1. For example, we have shown that MRE11 and RECQ1 are responsible for the production of DNA fragments that trigger the inflammatory response in cells deficient for SAMHD1. We can therefore imagine that blocking the activity of these enzymes could decrease the production of DNA fragments and, ultimately, the activation of innate immunity in these cells. In addition, the interferon pathway plays an essential role in the therapeutic efficacy of irradiation and certain chemotherapeutic agents such as oxaliplatin. Modulating this response could therefore be of much wider interest in anti-tumour therapy; La réplication de l’ADN est un processus extrêmement complexe, impliquant des milliers de fourches de réplication progressant le long des chromosomes. Ces fourches sont fréquemment ralenties ou arrêtées par différents obstacles, tels que des structures secondaires de l’ADN, des protéines agissant sur la chromatine ou encore un manque de nucléotides. Ce ralentissement, qualifié de stress réplicatif, joue un rôle central dans le développement tumoral. Des processus complexes, qui ne sont pas encore totalement connus, sont mis en place pour répondre à ce stress. Certaines nucléases, comme MRE11 et DNA2, dégradent l’ADN néorépliqué au niveau des fourches bloquées, ce qui permet le redémarrage des réplisomes. La voie interféron est un mécanisme de défense contre les agents pathogènes qui détecte la présence d’acides nucléiques étrangers dans le cytoplasme et active la réponse immunitaire innée. Des fragments d’ADN issus du métabolisme de l’ADN génomique (réparation, rétrotransposition) peuvent diffuser dans le cytoplasme et activer cette voie. Une manifestation pathologique de ce processus est le syndrome d’Aicardi-Goutières, une maladie rare caractérisée par une inflammation chronique générant des problèmes neurodégénératifs et développementaux. Dans le cadre de cette encéphalopathie, il a été suggéré que la réplication de l’ADN pouvait générer des fragments d’ADN cytosoliques, mais les mécanismes impliqués n’avaient pas été caractérisés. SAMHD1 est fréquemment muté dans le syndrome d’Aicardi-Goutières ainsi que dans certains cancers, mais son rôle dans l’étiologie de ces maladies était jusqu’à présent largement inconnu. Nous montrons que de l’ADN cytosolique s’accumule dans les cellules déficientes pour SAMHD1, particulièrement en présence de stress réplicatif, activant la réponse interféron. Par ailleurs, SAMHD1 est important pour la réplication de l’ADN en conditions normales et pour le processing des fourches arrêtées, indépendamment de son activité dNTPase. De plus, SAMHD1 stimule l’activité exonucléase de MRE11 in vitro. Lorsque SAMHD1 est absent, la dégradation de l’ADN néosynthétisé est inhibée, ce qui empêche l’activation du checkpoint de réplication et entraine un défaut de redémarrage des fourches de réplication. De plus, la résection des fourches de réplication est réalisée par un mécanisme alternatif qui libère des fragments d’ADN dans le cytosol, activant la réponse interféron. Les résultats obtenus montrent, pour la première fois, un lien direct entre la réponse au stress réplicatif et la production d’interférons. Ces résultats ont des conséquences importantes dans notre compréhension du syndrome d’Aicardi Goutières et des cancers liés à SAMHD1. Par exemple, nous avons démontré que MRE11 et RECQ1 sont responsables de la production des fragments d’ADN qui déclenchent la réponse inflammatoire dans les cellules déficientes pour SAMHD1. Nous pouvons donc imaginer que bloquer l’activité de ces enzymes pourrait diminuer la production des fragments d’ADN et, in fine, l’activation de l’immunité innée dans ces cellules. Par ailleurs, la voie interférons joue un rôle essentiel dans l’efficacité thérapeutique de l’irradiation et de certains agents chimiothérapiques comme l’oxaliplatine. Moduler cette réponse pourrait donc avoir un intérêt beaucoup plus large en thérapie anti-tumorale

  • Open Access French
    Authors: 
    Cyrille Granget; Pascale Hadermann; Malin Ågren; Sonia Gerolimich; Marie-Eve Michot; Camille Noûs; Isabelle Stabarin;
    Publisher: EDP Sciences
    Countries: France, Belgium, France

    Notre étude vise à décrire l’influence du type de sujet et de sa saillance phonologique sur la morphologie des verbes alternants au pluriel dans l’interlangue française d’apprenants germanophones, italophones et suédophones. Elle se situe dans la suite des travaux de Nadasdi (2001), Howard (2006) et Michot (2014), qui avaient respectivement creusé la question dans des corpus FL2 d’apprenants anglophones et néerlandophones et qui avaient abouti à des résultats contraires, avec absence d’effet du type de sujet chez les anglophones et présence chez les néerlandophones. En créant des contexte de récolte de données aussi similaires que possible auprès des trois groupes d’apprenants, nous montrerons que les apprenants suédophones sont plus sensibles à l’effet du type de sujet et de sa saillance phonologique sur l’accord d’un verbe alternant en contexte pluriel, ce qui tendrait à confirmer l’hypothèse de l’amorçage pour ce groupe alors que les deux autres groupes ne permettent pas de privilégier l’une ou l’autre hypothèse. La L1 pourrait donc constituer un critère pertinent pour mieux appréhender l’apprentissage des formes verbales en FL2, quoique le stade développemental ne soit pas à négliger, comme le confirmera notre analyse intra-groupe des germanophones. Our study aims to describe the influence of the subject type and its possible phonologically salient nature on verbal morphology and agreement in French interlanguage by German, Italian and Swedish learners. It is inspired by the research of Nadasdi (2001), Howard (2006) and Michot (2014), respectively dealing with this issue in FL2 corpuses of English- and Dutch-speaking learners. Their analyses led to opposite results, with absence of subject type effect among English learners and presence among Dutch learners of FL2. In order to better understand the learning process, we created a data collection context as similar as possible with the three groups of learners, which allows us to show that Swedish learners are more sensitive to the effect of the subject type and its phonological salience on verbal agreement in a plural context. This would tend to confirm the priming hypothesis for this group while the other two groups do not allow to favor any hypothesis. L1 could therefore constitute a relevant criterion for better understanding the learning process of verbal forms in FL2, although developmental stages are not to be neglected, as our intra-group analysis of German speakers will confirm.

  • French
    Authors: 
    Coignard, Juliette;
    Publisher: HAL CCSD
    Project: NIH | New Biospecimens to Enhan... (5UM1CA164917-02), NHMRC | Molecular Epidemiology of... (400281), NIH | Innovative Infrastructure... (5U01CA199277-02), NIH | NRG ONCOLOGY NETWORK GROU... (3U10CA180868-02S2), NIH | NRG Oncology Statistical ... (5U10CA180822-03), CIHR , NIH | CANCER CENTER SUPPORT GRA... (3P30CA051008-16S1), NIH | Career Development (Ingle... (5P50CA116201-08), NIH | DIET, HORMONES AND RISK O... (3P01CA087969-03S1), NIH | Elucidating Loci Involved... (5U19CA148537-02),...

    One of the most important risk factors for breast cancer (BC) is having a family history of BC. Around 20% of the familial BC risk is explained by rare mutations in the genes BRCA1 and BRCA2 (BRCA1/2). An additional 30% of the risk is accounted for mutations in other known genes, like ATM or TP53, and by common genetic variants, called single nucleotide polymorphism (SNPs), identified in population-based GWAS. Therefore, the majority of the familial forms of BC remains unexplained. Furthermore, there are large variations in the estimation of the BC lifetime risk for BRCA1/2 mutation carriers. It has been shown that some SNPs identified in the general population by GWAS (Genome Wide Association Studies) modified BC risk for BRCA1/2 mutation carriers. Therefore, little is known on how these SNPs interact with BRCA1/2 mutations since association studies have been performed within the population of BRCA1/2 mutation carriers so far.In the first part of this PhD project, I developed a novel strategy to analyze genetic factors by integrating simultaneously environmental and lifestyle factors. This strategy was used to analyze the data of GENESIS study composed of pairs of sisters affected by BC without BRCA1/2 mutation and controls from the general population. 5,000 BC cases and controls were genotyped for the 200,000 SNPs targeted by the iCOGS array. Groups of subjects was created according to their exposition profile reflecting expositions to radiation or reproductive factors. Analyses stratified on groups built according to their reproduction factors exposures did not highlighted specific variants. However, analyses stratified on groups reflecting the chest X—ray exposures showed potential specific SNPs for women who had never been exposed to chest X—ray, in genes XRCC4 and MAGI1, and for women highly exposed to X-ray exposures, in gene FGFR2, already known in the general population.The second aim was to identify and characterize genetic modifiers of BC risk for BRCA1/2 mutation carriers using data from the international consortia CIMBA (Consortium of Investigators of Modifiers of BRCA1/2) and BCAC (Breast Cancer Association Consortium). I developed a case-only GWAS analysis where we compare genotype frequencies between 60,212 unselected BC cases from the BCAC and 13,007 BC cases from CIMBA. We identified 4 novel variants associated with BC for BRCA1 mutation carriers and 4 for BRCA2 mutation carriers at P<10-8. MADD, SPI1 and EIF1 genes, already associated with BC biology, was predicted by the tool INQUISIT, to be target genes of the potential causal variants located in the locus 11p11.2 associated with BRCA1 status.These new SNPs could be used to improve polygenic risk scores (PRS). Studies considering the exposure profile should be implemented in larger population. The models could then evolve towards an adaptation of the PRS according to women’s exposure profiles and that throughout their life.; Avoir une apparentée atteinte d’un cancer du sein (CS) multiplie par 2 le risque de développer un CS. Environ 20 % du risque familial de CS est attribué à une mutation fortement pénétrante dans les gènes BRCA1 ou BRCA2. D’autres gènes connus, comme ATM ou TP53, ainsi que des variants génétiques fréquents (SNP) identifiés dans des études pangénomiques (GWAS) réalisées en population générale, expliqueraient 30 % supplémentaires des cas familiaux. La majorité des formes familiales de CS restent donc inexpliquées. Par ailleurs, il existe de fortes variations du risque parmi les porteurs d’une mutation BRCA1/2. Il a été montré que certains SNP identifiés dans les GWAS modifient leur risque. Cependant, l'effet propre de ces SNP n'a pu être estimé puisque ces études ont été réalisées chez les porteurs de mutation BRCA1/2. Dans une première partie de ma thèse, j’ai développé une stratégie intégrant aux analyses sur les facteurs génétiques des facteurs « environnementaux ». Cette stratégie a été utilisées pour analyser les données de l'étude GENESIS qui inclut des paires de sœurs atteintes de CS et sans mutation BRCA1/2 et des témoins de population générale. Elle regroupe 5 000 cas de CS et témoins génotypés pour les 200 000 SNP de la puce iCOGS. Les femmes de GENESIS ont été réparties dans des groupes selon leur profil d’expositions aux radiations ou aux facteurs gynéco-obstétriques. Alors que l’analyse stratifiée sur les groupes construits à partir des expositions aux facteurs gynéco-obstétriques ne nous permet pas de mettre en évidence de potentiels SNPs spécifiques, l’analyse stratifiée sur les groupes construits à partir des expositions aux radiations a permis de mettre en évidence des SNPs spécifiques potentiels aux femmes non exposées, dans les gènes XRCC4 et MAGI1, et à celle fortement exposées aux radiations, dans le gène FGFR2, déjà trouvés en population générale.Le deuxième objectif de ma thèse visait à optimiser la caractérisation des gènes BRCA1/2 en étudiant leurs interactions avec des SNPs modificateurs à partir des données des consortia internationaux CIMBA (Consortium of Investigators of Modifiers of BRCA1/2) et BCAC (Breast Cancer Association Consortium). J’ai développé une stratégie d’analyse GWAS case-only, comparant la fréquence de 60 212 cas de cancer du sein de la population générale (BCAC) et 13,007 cas porteurs d’une mutation BRCA1/2 (CIMBA). J’ai identifié 4 nouvelles régions associés au CS chez les femmes porteuses d’une mutation BRCA1 et 4 autres chez les femmes porteuses d’une mutation BRCA2. Les gènes MADD, SPI1 et EIF1, déjà associées à la biologie du cancer du sein dans d’autres études, ont été prédits par l’outil INQUISIT comme étant des gènes cibles des potentiels variants causaux se trouvant dans la région 11p11.2 associée au statut BRCA1.Ces nouveaux SNPs mis en évidence pourraient être utilisés pour améliorer les prédictions de risque des PRS (Polygénic Risk Score). Les analyses prenant en compte des profils d’exposition devraient être poursuivies sur des études de grande dimension. Les modèles pourraient alors évoluer vers une adaptation des PRS en fonction des profils d’expositions des femmes et cela tout au long de leur vie.

  • Open Access French
    Authors: 
    Ben Kahla, Hiba;
    Publisher: HAL CCSD
    Countries: Sweden, France

    Aerospace industry is devoted to improving the aircraft performance while reducing its weight and limiting the emissions. Part of this objective can be accomplished with the use of high-performance long fibre reinforced polymer laminated composites. Being the first mode of damage under loading, intralaminar cracks initiate at the free edge of the off-axis plies and propagate along the respective fibre orientation. While these cracks grow as tunnels and increase in number, at some point two close cracks in plies of different off-axis orientation could intersect forming an envelope with the free edge. As loading continues, local delamination is expected within this envelope. The evolution and interactions of the different damage modes and the accumulation of damage under a specific loading are crucial in order to have a good understanding of the mechanisms and hence an accurate prediction of the mechanical properties´ degradation. This thesis is devoted to initiation and evolution of intralaminar cracking in plies and interlayer delamination in composite laminates. In the first part, quasi-isotropic Carbon Fibre/ Epoxy non-crimp fabric (NCF) laminates were studied under both quasi-static and cyclic loadings. The objective was to develop an efficient testing methodology for statistical damage evolution determination in Fatigue. The sequence of damage occurrences (intralaminar cracks in the different layers, delaminations at the different interfaces) loaded under quasi-static and tension-tension fatigue is first captured. To save characterisation time and costs, a simple model for predicting intralaminar cracking in laminates under cyclic loads was proposed and validated under low stress cyclic loads and low crack density. The model is based on Weibull distribution for the probability of cracking where part of parameters is obtained in quasi-static tests and part in a limited number of cyclic tests. The predictions of dependency of the cracking on the stress and number of cycles are validated against experimental observations of cracking in the 90-plies of quasi-isotropic NCF laminates as well as in tape based cross-ply laminates. In position where intralaminar cracks meet the specimen edge, local delaminations initiate due to the high 3D stress state. The delamination is further assisted by cracks in other off-axis plies, usually linking them. The average delamination length dependence on loading parameters is characterized and linked with the extent of the laminate stiffness reduction, showing using a simple ply-discount analysis that delaminations are the main reason for very large axial modulus reduction. In the second part, local delaminations and their effect on laminate stiffness are analysed using FEM. Expressions for the crack opening displacement (COD) determined using FEM are obtained and a modelling approach based on GLOB-LOC is performed for intralaminar crack case with local delaminations starting from the intralaminar crack. The delamination length is used as a parameter and studies are performed for different materials. Strong effect of delaminations on COD and on the axial modulus of the laminate is found. Finally, the last findings are used to simulate the damaged composite laminate behaviour in 4-point bending test. The bending stiffness of the laminate is significantly reduced by intralaminar cracks with delaminations. An approach, using the concept of the effective stiffness of the damaged ply is used. The so obtained effective stiffness matrix is a function of intralaminar crack density in the ply and the delamination length. The effective stiffness is used to calculate the bending stiffness of the damaged laminate. The laminate curvature calculated in this way is in a very good agreement with the curvature obtained in 3-D FEM simulations of the test with explicitly including cracks and delaminations in the model.; L’industrie aéronautique concentre ses efforts sur l’amélioration de la performance de ses avions, tout en réduisant leur poids et limitant l’impact environnemental. Une partie de cet objectif est assurée par l’utilisation des matériaux composites stratifiés à fibres longues. Les fissures matricielles, dans les plis où les fibres ont des orientations éloignées de la direction principale du chargement, sont le premier mode d’endommagement observable dans un stratifié. Tandis que ces fissures se propagent dans des tunnels et augmentent en nombre, deux proches fissures matricielles de deux plis voisins peuvent se croiser formant une enveloppe avec le bord libre. Des délaminations locales peuvent y être générées. L’évolution et l’interaction de ces deux modes d’endommagement ainsi que l’accumulation de l’endommagement sous des sollicitations spécifiques sont des informations cruciales pour bien comprendre les mécanismes et prévoir avec exactitude la dégradation des propriétés mécaniques du matériau endommagé. Ce mémoire aborde l’initiation et l’évolution des fissures matricielles et des délaminations inter-couches des matériaux stratifiés. Dans la première partie, des essais mécaniques en statique et en fatigue cyclique sont menés sur des stratifiés NCF ( Non Crimp Fabric) quasi-isotropes Epoxy/ fibres de carbone. L’objectif est de développer une méthodologie efficiente pour déterminer l’évolution de l’endommagement sous chargement cyclique tout en économisant le temps et le coût des tests et de la caractérisation. Un modèle simple basé sur la distribution de Weibull permet de prévoir la densité des fissures matricielles. Une partie des paramètres du modèle est déterminée par de simples tests quasi statiques et l’autre partie est déterminée grâce a un nombre limité des essais cycliques. Dans les régions où des fissures matricielles croisent le bord de l´échantillon, des délaminations locales se sont créées à cause d’un état de contraintes élevées. L’effet des paramètres du chargement appliqué sur la longueur moyenne de délaminations inter-couches est caractérisé et lié ensuite à la perte de rigidité résultante. Dans la deuxième partie, la présence du délaminage local et son effet sur la rigidité du composite stratifié sont examinés à l’aide d’une analyse numérique par éléments finis. La simulation était réalisée en traction unidirectionnelle pour composites stratifiés avec des longueurs de délaminage différentes, afin d’étudier l’influence de la progression des délaminations sur l’ouverture moyenne des lèvres des fissures matricielles et la réduction de la rigidité axiale. Les derniers résultats sont utilisés pour simuler le comportement du composite dans le cas de flexion 4-points. La rigidité de flexion est considérablement réduite par les fissures matricielles accompagnées de délaminations. Une approche, basée sur le concept de la rigidité effective du pli endommagé est utilisée. La matrice de rigidité effective obtenue est alors une fonction de la densité des fissures matricielles dans les plis et de la longueur de délamination développée entre les plis du stratifié. La rigidité effective est utilisée pour déterminer la rigidité de flexion pour le stratifié endommagé. La courbature ainsi calculée est en bon accord avec celle obtenue par une modélisation 3D FEM dans le cas de la flexion 4-points ou il y a les deux modes d’endommagement.

  • French
    Authors: 
    Delqué-Količ, Emmanuelle; Leroy, Stéphanie; Vincent, Brice; Hendrickson, Mitch; Dumoulin, Jean-Pascal; Vega, Enrique; Caffy, Ingrid; Perron, Marion; Moreau, Christophe; Dillmann, Philippe; +1 more
    Publisher: HAL CCSD
    Country: France

    International audience; La datation directe d'alliages ferreux par le carbone 14 : les renforts architecturaux et les armatures de statues en bronze étudiés dans le cadre du projet ANR IRANGKOR (dir. S. Leroy), le fer à Angkor. Depuis 2015, le projet International ANR IRANGKOR apporte un éclairage nouveau sur les réseaux de production et de distribution du fer dans l'empire khmer du 9ème au 14e siècle. Le corpus d'étude, constitué de plus d'une centaine d'objets-renforts architecturaux provenant des temples et monuments d'Angkor, outils, armes et armatures de statues en bronze-ainsi que de minerais prélevés dans les grandes régions de production a fait l'objet d'études typologiques, d'analyses métallographiques et chimiques pour tenter d'identifier les grandes zones de provenance et les axes de circulation durant toute la période angkorienne. Dans cette étude diachronique, le calage chronologique de certains éléments du corpus a été réalisé par datation carbone 14 des alliages ferreux. C'est le cas, en particulier, d'une quarantaine de crampons prélevés sur des édifices de la cité d'Angkor dont l'attribution culturelle restait imprécise, de plusieurs statues en bronze provenant de musées et dont l'authenticité pouvait être questionnée ainsi que d'une vingtaine d'outils découverts en contexte archéologique. Après avoir rappelé le principe et le protocole mis en oeuvre pour la datation directe des alliages ferreux par le carbone 14, nous présenterons une synthèse des résultats obtenus sur plusieurs éléments d'architecture dans le contexte chronologique des monuments d'Angkor. Nous évoquerons également les conditions spécifiques de prélèvement sur les armatures en fer des statues khmers étudiées dans le cadre de l'ANR et discuterons les dates obtenues au regard des périodes identifiées par les historiens d'art.

  • Open Access French
    Authors: 
    A Septfons; Thomas Goronflot; Benoît Jaulhac; Victoire Roussel; S. De Martino; S Guerreiro; Titouan Launay; L Fournier; H de Valk; Julie Figoni; +2 more
    Publisher: HAL CCSD

    Background: Lyme borreliosis (LB) is the most frequent vector-borne disease in France. Since 2009, surveillance of LB is conducted by a sentinel network of general practitioners (GPs). This system, in conjunction with the national hospitalisation database was used to estimate the incidence and describe the characteristics of LB in France. Aim: To describe the estimated incidence and trends in GP consultations and hospital admissions for LB in France and identify risk groups and high-incidence regions. Results: From 2011 to 2016, the mean yearly incidence rate of LB cases was 53 per 100,000 inhabitants (95% CI: 41–65) ranging from 41 in 2011 to 84 per 100 000 in 2016. A mean of 799 cases per year were hospitalised with LB associated diagnoses 2005–16. The hospitalisation incidence rate (HIR) ranged from 1.1 cases per 100,000 inhabitants in 2005 to 1.5 in 2011 with no statistically significant trend. We observed seasonality with a peak during the summer, important inter-regional variations and a bimodal age distribution in LB incidence and HIR with higher incidence between 5 and 9 year olds and those aged 60 years. Erythema migrans affected 633/667 (95%) of the patients at primary care level. Among hospitalised cases, the most common manifestation was neuroborreliosis 4,906/9,594 (51%). Conclusion: Public health strategies should focus on high-incidence age groups and regions during the months with the highest incidences and should emphasise prevention measures such as regular tick checks after exposure and prompt removal to avoid infection.

  • Other research product . Other ORP type . 2019
    Open Access French
    Authors: 
    MAHIEDDIN, Émir;
    Publisher: Uppsala universitet, Centrum för forskning om religion och samhälle (CRS)
    Countries: France, Sweden

    Carnets de Terrain

Send a message
How can we help?
We usually respond in a few hours.